Appel aux dons pour le Noël des enfants chrétiens orientaux

Avec les chrétiens maronites de Toulouse

Appel aux dons pour le Noël des enfants chrétiens orientaux

Il est à Toulouse des familles et des enfants qui viennent de loin et qui ont tout quitté pour suivre le Christ. Certains d’entre eux se retrouvent tous les dimanches au sein de la paroisse Saint-Marc à Rangueil où une nouvelle communauté est en train de naître. Vous les avez reconnus ?

Ils sont catholiques, de rite maronite, une des Églises d’Orient. Leur tout nouveau curé, fraîchement installé dans la paroisse de Saint-Marc à Toulouse, le révérend père Tanios Bteich a comme mission de répondre aux besoins spirituels de ces paroissiens orientaux (préparation des communions, mariages, visiter les malades... comme dans toute paroisse), de leur célébrer la messe dans leur langue maternelle et de fonder une mission orientale chrétienne catholique dans Toulouse. C’est ainsi qu’à l’approche de la fête de Noël, il a souhaité mettre en place quelque chose d’un peu spécial pour les enfants de ces familles, des paroissiens orientaux nouvellement installés à Toulouse.

Le père Tanios a décidé de leur organiser un goûter d’enfants le dimanche 15 décembre à 15h dans son église de Rangueil. Pour que la fête soit belle, il est prévu que la chorale maronite qui aura donné un concert à Toulouse deux jours plus tôt anime l’après-midi. Il devrait ensuite y avoir une distribution de cadeaux. "Car Noël, c’est d’abord penser aux autres !", dit le père Tanios. "Ceux qui ont tout quitté, leur maison, leur pays, parfois le reste de leur famille pour ne pas renier leur foi. Parce qu’ils ont suivi Jésus, ils n’ont aujourd’hui plus rien." Un appel aux dons est donc lancé : une grande campagne de collecte de jouets neufs et de dons (qui serviront à financer le goûter) a démarré. Vous êtes invités à venir à ce goûter accompagné d’une personne, et à offrir en échange un cadeau de votre choix pour un enfant libanais, syrien ou irakien. Même si le père Tanios souhaite que Noël nous amène "à nous concentrer sur Jésus", la venue de notre Sauveur, la fête est plus belle avec le sourire d’un enfant.

Au total, c’est d’une soixantaine d’enfants dont il s’agit : 8 ont entre 0 et 2 ans, 12 entre 2 et 4 ans, 10 entre 5 et 7 ans, 10 autres entre 8 et 10 ans et le reste entre 11 et 17 ans. Il y a parmi eux quasiment autant de garçons que de filles. Merci pour eux !

 

Pour déposer vos cadeaux et vos dons, avant le 13 décembre, contactez directement la Mission maronite à Toulouse - Tel : 06 36 14 28 75 ou par mail : missiondetoulouse chez maronites.fr

 


Actualité publiée le 3 décembre 2019

 

 

Qu’est-ce que l’Église maronite ?

L’Église maronite est différente encore de l’Église arménienne, copte, assyro-chaldéenne ou grecque. Ses membres appartiennent à la communauté chrétienne du Liban, d’Irak ou de Syrie, c’est-à-dire qu’ils viennent pour la plupart de pays de langue arabe.

Depuis toujours rattaché au Vatican et en pleine communion avec Rome, le rite maronite diffère quelque peu de notre messe de tradition latine (ordonnancement, liturgie...), ce qui nous invite à être en totale communion et en grande fraternité avec l’Église maronite d’Orient.

Quels liens ont-ils avec les chrétiens restés là-bas ?

« Les liens entre tous les chrétiens sont un devoir et nous partageons un sentiment d’unité et de fraternité. Nos frères restés au Moyen-Orient nous donnent de la force par la profondeur de leur foi et leur attachement à notre Église. La foi des chrétiens d’Orient aujourd’hui est source d’inspiration et peut aider nos frères chrétiens en Occident à sentir les racines chrétiennes de leur foi. (...) Notre vocation, c’est d’apporter cette foi pure qui a traversé des siècles jusqu’à nos fidèles pour leur permettre de partager ici leurs célébrations et leurs messes dans leur langue et leurs rites, et les partager ainsi avec les autres chrétiens leur foi." (P. Zaghrini)