Art sacré

 

 

La liturgie, « œuvre de Dieu » sur l’immense scène de l’univers, nous fait tous acteurs dans un opéra de l’univers qui trouve son centre dans le Mystère pascal, don de soi-​​​​​​​​​​​​même au Père et à nous de Jésus, le Christ, notre Sauveur.Quand il crée l’univers, Dieu com­mence par la lumière, définit l’espace et le temps, dis­tingue les créa­tures et fait l’homme à son image, comme sa res­sem­blance. Toute la création est marquée de l’empreinte du divin, où chacun de nous est invité à découvrir des « semences du Verbe » : les paroles de Dieu passent par les sym­boles, par tout ce qui fait notre cadre de vie et de pensée.

Tous nos sens per­çoivent les signes de ce Mystère : l’oreille écoute, les yeux regardent, les narines sentent, les mains touchent, la bouche goûte ; nous faisons tout cela dans les sacre­ments. L’art est-​​​​​​​​​​​​il autre chose qu’une finesse d’expression et de per­ception pour nous relier les uns aux autres et à Dieu ?

Ainsi l’architecture nous ouvre à l’espace ; les célé­bra­tions nous font avancer dans le temps ; la musique fait chanter la Parole que nous entendons d’abord ; l’encens monte avec notre prière ; nous apprenons à goûter combien le Sei­gneur est bon ; les vête­ments et les cou­leurs sont une aide pour nous habiller le cœur.

Oui, l’art sacré nous accom­pagne depuis des siècles sur notre chemin vers Dieu et avec son Fils dans la déli­ca­tesse de son Esprit. La Com­mission dio­cé­saine d’Art sacré a la mission de servir et d’augmenter ce patri­moine de foi et d’amour, pour qu’il vive et fasse grandir en nous le sens de Dieu, pour le trans­mettre avec l’aide de tous.

 

+ fr Robert Le Gall
Arche­vêque de Tou­louse