COMBLÉS DE GRÂCES MULTIPLES DANS LA PERFECTION

D’une part, « De Pâques à la Pentecôte (l’Evangile de la Joie), avec les solennités de la Sainte Trinité, et du Saint-Sacrement, nous sommes toujours en marche (comme un Johnny Walker), dans la perfection, comme la Vierge Marie (La première en chemin) »

D’autre part, Jésus fait remarquer aux Scribes et Pharisiens hypocrites, ceci dans l’Evangile de Marc 3, 24-26 (10ème Dimanche/Temps ordinaire) « Si un royaume est divisé contre lui-même, ce royaume là ne peut subsister. Et si une maison est divisée contre elle-même, cette maison là ne pourra se maintenir. Si donc Satan s’est dressé contre lui-même et s’est divisé, il ne peut pas tenir, il est fini ! »

Alors, dans le Notre Père, pensez-y, « Yahvé Dieu, Père, ne nous laisse pas entrer en tentation mais délivre-nous du mal…. Vade retro Satanas : Arrière Satan. Tu n’as pas de place avec nous. Tu es vaincu au nom de Jésus ! »

Pensons-y, comme le psalmiste, au Psaume 103(102) comme un encouragement de chacun à soi-même : « Bénis le Seigneur Dieu, Ô mon âme, du fond de mon être, son nom très Saint. Mon âme, loue Yahvé le Seigneur, n’oublie aucun de ses Bienfaits. C’est Lui qui pardonne toutes tes offenses et iniquités, qui te guérit des blessures et toute maladie ; Qui délivre de la fosse ténébreuse ta vie, Qui te couronne d’amour et de tendresse et bonté ; c’est Lui qui comble de biens tes années, dans le Bien ; et comme l’Aigle (symbole de l’évangéliste JEAN) Il te fait rajeunir dans ta vie spirituelle, au-delà de la vieillesse »

Il est toujours temps de nous encourager, de dire à mon âme de considérer ce que Dieu est capable de faire. Et le fait de retenir le mauvais plutôt que le BON, nous empêche d’avancer. Parfois nous avons besoin d’une bonne conversation avec nous-mêmes afin de ne pas nous laisser submerger par le pessimisme ! Existons dans le BIEN !

père René Agnero

 


Actualité publiée le 11 juin 2018