Notez bien ! a La chapelle Saint Luc n’est pas une paroisse. Elle est rattachée à la paroisse des Minimes.

 

Depuis une cinquantaine d’années, une affluence de la population, l’arrivée (entre autres) des rapatriés d’Afrique du Nord qui sont venus s’implanter au quartier des Mazades ; c’est alors qu’un besoin de lieu d’église s’est fait sentir.

Il y a 40 ans, dans les années 1970, les 2 maisons avec le grand jardin situées au 102 rue Négreneys qui appartenaient à des cheminots, ont été vendues au clergé. Un médecin du quartier contribua largement à l’achat de cette propriété. En reconnaissance de sa générosité, la plus grande villa qui est devenue chapelle, a été baptisée Saint Luc ; Luc étant le Saint patron des médecins. Son intronisation fut faite par Mgr Collini. Une autre famille s’est chargée de faire des travaux de décoration.

La chapelle compte 120 places assises. A l’ouverture, il y avait 2 messes : à 9h et à 11h
Le nombre de prêtres, ainsi que de fidèles, ayant diminué, une seule messe à 11h15 est actuellement conservée où vient régulièrement une trentaine de fidèles (entre 25 et 40) et jusqu’à 100 pour la veillée de Noël et les Rameaux. Durant les 2 mois d’été, il n’y a pas de messe ; par contre, un petit groupe de fidèles se retrouvent le dimanche pour partager la Parole, prier ensemble et communier.
Sous la chapelle, au rez-de-chaussée, pendant plus de 40 ans des colis de médicaments, récupérés des pharmacies familiales, destinés à l’Afrique francophone, ont été confectionnés par l’Association « Kouki l’Amitié », devenue « Kouki colis de vie », fondée par Jacques FONTAINE et les scouts.