f000022_copie.gif

 
L’église actuelle de Villenouvelle fut consacrée en 1509
à « Notre-Dame des Anges ».

 

Elle a été construite, aux frais des premiers habitants du village, sur l’emplacement d’un chêne sous lequel avait prêché Saint Dominique deux siècles auparavant (l’on dénommait les habitants de Villenouvelle « les enfants du chêne » encore au début du XXe siècle).

 

Le tympan, au-dessus de la porte de l’église, est orné d’une sculpture représentant cet épisode fondateur. A l’extérieur, se dresse un clocher-mur fortifié, typique du midi toulousain, à 5 baies en mitre. Au XVIIIe siècle les grilles qui fermaient les chapelles latérales du chœur sont supprimées, la sacristie est transférée d’une de ces chapelles dans une annexe et l’on met en place une balustrade de communion entre la nef et le chœur.

 

A la Révolution française, la première église de Villenouvelle, celle du prieuré Saint-Sernin-de-Goudourville, est détruite, « Notre Dame des Anges » est alors utilisée comme salle de réunion et bureau de vote puis érigée en « temple de la Raison » en 1794.

 

Elle est rendue au culte catholique l’année suivante et consacrée à Saint Saturnin. Au XIXe, une ouverture supplémentaire est faite dans le choeur pour y installer un vitrail représentant le Couronnement de la Vierge aux pieds de laquelle se tient un donateur qui porte l’église restaurée, le sol de l’église et de la tribune sont abaissés pour installer un orgue, qui, restauré 3 fois depuis les années 1970, est toujours en place avec ses éléments d’origine.

 

Dans les années 1990, l’intérieur et l’extérieur de l’église sont restaurés, notamment des fresques exemplaires du XVIe siècle situées dans l’abside, représentant des épisodes de la Passion et la Résurrection du Christ.

 DSCF1430_Villenouvelle

 

villenouvelle_11177_rue_et_eglise_de_villenouvelle_copie.gif villenouvelle_copie.gif