Fête de la Croix Glorieuse

samedi 14 septembre 2019

Fête de la Croix Glorieuse

« Le langage de la Croix est folie pour ceux qui vont à leur perte,
mais pour ceux qui vont vers leur salut, pour nous, il est Puissance de Dieu
 ».
(1 Co 1, 18)

 

Samedi prochain, le 14 septembre, l’Église fêtera l’exaltation de la Sainte Croix, cette croix qui est « scandale » pour ceux qui ne croient pas et pourtant cause unique et universelle du salut de l’homme.

« Nous sommes invités en ce jour à contempler la Croix, non comme un lieu de souffrance, comme le vendredi saint, mais comme une source de vie, de résurrection ! », nous dit Sœur Thérèse-Emmanuel, de la Communauté de la Croix Glorieuse à Toulouse.

« Car de la croix jaillit la Vie ! C’est le paradoxe de la vie chrétienne : de l’épreuve, de la mort, de la souffrance, de la déchéance, de ce qui aux yeux des hommes est inacceptable, l’Amour fait jaillir la vie.

Contempler la Croix Glorieuse nous invite à l’Espérance… et à la joie ! Car Christ est vivant, et la mort est vaincue à jamais ! Cette fête nous invite donc être témoins d’espérance : les épreuves vécues avec Lui, en Lui sont source de vie, font grandir dans l’amour.  »

« Que notre seule fierté soit la Croix de Notre Seigneur Jésus Christ
En lui, nous avons le salut, la vie, la résurrection
Par lui, nous sommes sauvés et délivrés. 
 »

 

► La fête de la Sainte-Croix est l’occasion pour les chrétiens d’avoir une pensée pour tous ces frères et sœurs persécutés et tués à cause de leur fidélité au Christ, à travers le monde.

 


Actualité publiée le 11 septembre 2019

 

 

Prière au pied de la Croix Glorieuse

« Pitié, Mon Dieu, pour ceux qui Te blasphèment,
Pardonne-leur, ils ne savent pas ce qu’ils font.
Pitié, Mon Dieu, pour le scandale du monde,
Délivre-les de l’esprit de Satan.
Pitié, Mon Dieu, pour ceux qui Te fuient,
Donne-leur le goût de la Sainte Eucharistie.
Pitié, Mon Dieu, pour ceux qui viendront se repentir
au pied de la Croix Glorieuse,
qu’ils y trouvent la paix et la joie en Dieu notre Sauveur.
Pitié, Mon Dieu, pour que ton Règne arrive,
mais sauve-les, il en est encore temps.
Ainsi soit-il. »