Fête de la Pentecôte

Qui est l’Esprit Saint, d’où vient-il ?
La troisième personne divine est plus difficile à représenter que les autres ! Son action est tantôt impalpable, tantôt perturbateur, l’impact de l’Esprit sur nos vies est très diversifié. Notre progrès spirituel en dépend. Dans l’Évangile, l’Esprit Saint est représenté par Jésus comme un défenseur, un guide, un être qui prévoit ce qui doit venir, un communicateur. L’Esprit Saint est plus synonyme de changement que de stabilité. Le récit des Actes des apôtres est animé par le bruit du violent coup de vent dans le refuge fermé des disciples, puis surgit une lumière « brûlante » comme des langues de feu qui se partagent au-dessus d’eux en présence d’une foule diversifiée communiquant en toute langue. Ce groupe de personnes ainsi formé a transformé en profondeur la manière de vivre et de penser à cette période-là. Depuis, et plusieurs siècles plus tard, l’écho de ces changements nous parvient en cette fête de Pentecôte.

Que nous apporte-t-il ?
Personnage de la Trinité, l’Esprit Saint est un être divin pertinent pour notre temps. Les fruits de sa présence sont multiples : Amour, Joie, Paix Patience, Bonté, Bienveillance, Foi, Humilité et Maîtrise de soi comme le dit si bien Saint Paul.
Aujourd’hui, renouons connaissance avec l’Esprit Saint, nous avons tous à y gagner. L’Esprit nous fait vivre, laissons-nous conduire par Lui. Le prophète Isaïe le présentait déjà comme un esprit de sagesse et de discernement, un esprit de conseil et de force, un esprit de connaissance et de crainte du Seigneur.
Le mystère de la Pentecôte est le mystère de l’ouverture. Ceux qui ont reçu l’Esprit Saint sortent et prêchent à tous les peuples, en toute langue. Cette ouverture faite par Dieu concerne tout le monde. Ceux qui annoncent la Parole de Dieu ont été choisis pour aller au-devant des autres. Ils représentent l’Église qui est l’ouverture de Dieu au Monde. Comme le dit le Pape François au chapitre 1er de La Joie de l’Évangile, l’évangélisation obéit au mandat missionnaire de Jésus :

« Allez donc ! De toutes les nations faites des disciples, les baptisant au nom du Père du Fils et du Saint Esprit, leur apprenant tout ce que je vous ai prescrit » (Mt 28, 19-20a).

Dans ces versets, le Ressuscité envoie les siens prêcher l’Évangile en tout temps et en tout lieu, pour que la foi en lui se répande en tout point de la terre.

L’Esprit Saint fait naître l’Église
Cet événement de la Pentecôte nous dit aussi que c’est bien l’Esprit Saint qui fait de nous tous un corps, qui nous unit. L’Esprit Saint fait naître l’Église, corps du Christ. Nous avons entendu Saint Paul nous le rappeler : « Tous, Juifs ou païens, esclaves ou hommes libres, nous avons été baptisés dans l’unique Esprit pour former un seul corps. » Corps dont le Christ Jésus est la tête ; c’est le même Esprit Saint qui agit aujourd’hui dans le cœur de chaque baptisé. Le don que Dieu nous fait en nous donnant son Esprit à travers les sacrements, fait de nous ses fils, nous fait entrer dans l’Église qui est le corps du Christ. C’est bien lui, l’Esprit Saint, qui agit avec puissance dans le cœur des hommes « en vue du bien de tous ».

Recevoir l’Esprit Saint
Comme les apôtres au soir de Pâques, nous vivons parfois avec la peur. Nous verrouillons nos portes, nous nous replions sur nous-mêmes, nous édifions des murs de protection. Dans un monde malmené, indifférent ou hostile à la foi chrétienne, il y a de quoi être inquiet. Mais comme au soir de Pâques Jésus nous rejoint. Et sa première parole est un souhait de paix. Il compte sur nous pour être les messagers de l’Évangile et pour cela il nous donne son Esprit saint.
Ce don que Dieu nous fait en nous communiquant son Esprit, tenons-nous prêts à l’accueillir. Laissons Jésus répandre sur nous son souffle et nous dire « recevez l’Esprit Saint ». C’est lui qui nous rend libre, c’est lui qui nous fait frères et sœurs, fils et filles de Dieu, qui agit en nous dans nos quotidiens pour lui rendre gloire !

Philippe Ausina, diacre

 


Actualité publiée le 29 mai 2017