« Je vous donnerai des pasteurs selon mon cœur » Jérémie 3-15

 

Le sacrement de l’Ordre, c’est quoi ?


Comme pour le mariage, l’ordre est un sacrement d’engagement, de mission. Pendant la célébration, l’Esprit-Saint est invoqué pour qu’il « ordonne », c’est-à-dire non pas qu’il donne des ordres mais qu’il « choisisse », qu’il « envoie » un homme au service de la communauté des chrétiens. L’ordre est donc le sacrement grâce auquel la mission confiée par le Christ à ses apôtres continue à être exercée dans l’Église.

Le ministère ordonné comprend 3 degrés, les évêques, les prêtres et les diacres :


- L’évêque  :
Il reçoit la plénitude du sacrement de l’Ordre. II entre ainsi dans le Collège épiscopal et il devient le chef visible de l’Église particulière qui lui est confiée, le diocèse. Par le ministère de l’évêque, c’est le Christ qui continue d’annoncer la Bonne Nouvelle et de dispenser aux croyants les sacrements de la foi.


- Le prêtre :
Les prêtres sont les coopérateurs de l’évêque et reçoivent de lui la charge d’une communauté paroissiale ou d’une fonction déterminée. Configuré au Christ, le prêtre est consacré pour annoncer l’évangile, pour être le pasteur du peuple de Dieu et pour célébrer les sacrements (messe, réconciliation…).


- Le diacre :
Les diacres, ordonnés pour le service de l’Église, sont appelés à exercer des fonctions dans le ministère de la Parole et de l’Eucharistie, et le service de la charité. Ils accomplissent leurs tâches sous l’autorité pastorale de leur évêque.

 

Comment faire ?


Généralement c’est d’abord à son curé (lien), son aumônier ou un prêtre que l’on connait, que l’on va s’adresser, poser ses questions. Après un temps de discernement, il vous orientera vers le Service Diocésain des Vocations, un service qui s’occupe de l’accompagnement de ceux qui se posent la question d’une vocation spécifique (prêtre, consacré…).
Souvent, avant d’entrer au séminaire, les évêques envoient les jeunes – ou les moins jeunes ! – qui se posent la question de la vocation sacerdotale en année propédeutique, c’est-à-dire une année de fondation spirituelle. Le but est d’ancrer chaque candidat dans une solide vie spirituelle, de le former et de l’aider à discerner.
Après cette étape, le jeune entre au séminaire, temps de formation pour les futurs prêtres mais aussi et d’abord temps donné pour discerner l’appel reçu du Seigneur et se préparer à y répondre. A Toulouse, le Séminaire de Saint-Cyprien est la maison de formation pour les prêtres diocésains issus de 16 diocèses du Midi de la France. Elle est installée dans le centre-ville depuis 1908.

 

Pour aller plus loin :

 

Vous vous posez des questions sur les vocations ? Consultez ces sites : mavocation.org ou jeunes-cathos.fr par exemple.