La Frat' Daurée - une fraternité de jeunes à la Daurade

Depuis la rentré 2016, un groupe de jeunes vit à la Daurade en fraternité. Ils nous disent qui ils sont et ce qu’ils font.  

 

Comme vous le savez probablement, des jeunes et une famille occupent depuis le mois de septembre dernier le presbytère de notre chère Daurade. Quelques explications sur les raisons de leur présence m’ont été demandées en octobre, par l’équipe paroissiale… elles arrivent enfin. 

Un peu d’histoire… à la suite de l’annonce du départ du dévoué Pierre Stortti pour des lieux plus confortables et du repos bien mérité, notre curé le père Simon d’Artigue s’est demandé ce qu’il pourrait bien faire de ce presbytère si grand et avec tellement de potentiel. Y installer des salles de caté ? Impossible, car la commission de sécurité refuse l’utilisation des étages pour des réunions publiques. Seuls des logements pourront y être installés… mais il faut bien rénover ! Faisons d’une pierre deux coups, les habitants rénoveront leur logement ! 

C’est ainsi que naquit l’idée audacieuse de faire vivre en ces lieux une fraternité de 6 jeunes missionnés pour 1 an renouvelable, soutenus par une famille engagée pour 3 ans non renouvelables. Jeunes professionnels ou étudiants avancés, nouveaux arrivants ou anciens toulousains, bricoleurs ou artistes la nouvelle fraternité se devait d’être d’une grande diversité en bonne dauradienne. 

Quelles sont nos missions ? 

· Vie fraternelle : Les 6 jeunes ont chacun leur chambre et partagent des lieux communs (cuisine, salle à manger…). Ils rendent des services au sein de leur fraternité et nous avons une prière commune, 1 fois par semaine, le jeudi soir, suivi d’un repas. Une fois par mois, nous nous réunissons avec la fraternité de Saint Etienne, autour du Père Simon pour partager un repas, un temps d’enseignement et un temps de prière.

· Etre au service de la paroisse : Nous avons tous un service à rendre à la paroisse de ND La Daurade et à l’ensemble paroissial. Nous avons ainsi pu soulager Pierre sur certains de ses services (les cierges, relever les troncs), mais certains participent aussi à l’animation des messes, la catéchèse, l’aumonerie, le site internet…

· Entretenir et rénover le presbytère : Chaque jeune doit faire les travaux de rénovation et d’entretien de sa chambre (nettoyage, peinture, isolation…). La famille coordonne les travaux communs et fait le lien entre les artisans, les équipes municipales et les conseils économiques et patrimoniaux de la paroisse. 

Qui sommes-nous ? 

· Lucile, Stanislas et Aubin Moreau :
Lucile est interne en pédiatrie à l’hôpital des enfants, Stanislas est ingénieur directeur logistique dans une PME à Cornebarrieu. Nous sommes mariés depuis 2ans ½ et Aubin est venu agrandir notre famille le 9 octobre 2016.
 

· Marie-Pascale Gady :
Coordinatrice du pôle jeune de l’ensemble paroissial qui consiste à faire du lien et dynamiser tout ce qui est proposé aux 11-18 ans : aumônerie des collèges, aumônerie du lycée, maîtrise, scoutisme (les 3 mouvements sont représentés) et les servants d’autel. Aussi sacristine à la cathédrale le lundi, et le mardi matin.
 

· Lucile Nguyen :
Etudiante en 3
ème année d’ingénieur à l’ICAM. Anime un groupe de collégiens à Fermat. 

· Lucïa Leloup :
Etudiante en dernière année à l’école de commerce Toulouse Business School. Participe à l’animation liturgique.
 

· Thomas Montel :
Ingénieur de recherche tout juste diplômé. Participe au développement de l’ensemble paroissial sur les réseaux sociaux.
 

· Aymeric de Lanouvelle :
Etudiant ingénieur en dernière année à Supaéro. Fait vivre le site internet de l’ensemble paroissial.

· Tanguy de Wavrechin : 
Etudiant en 4ème année à l’école d’ingénieur agronome de Purpan. Arrivée début janvier après un stage au Chili.

C’est une grande joie pour nous d’être accueillis dans notre nouvelle paroisse.

C’est pourquoi nous vous invitons à notre tour à participer à notre prière du jeudi soir au pied de Notre Dame la Noire une fois par mois (les dates sont affichées à l’entrée de l’église).

Avec vous, nous voulons rebâtir un presbytère toujours plus accueillant où chacun a sa place, pour servir et embraser la Daurade (et le monde). 

Lucile Moreau