JUIN 2017

La joie de la rencontre....

Edito :

Tous les parents, tous les grands parents le savent : les vacances scolaires sont imminentes.
Ce temps est propice pour faire le bilan de ce qui s’est passé cette année et commencer à élaborer des projets pour l’année prochaine.
Je nous invite cet été à faire un exercice en nous posant la question suivante : cette année, ai- je reconnu le Christ "avoir soif, faim, être nu ou étranger, malade ou en prison" ( Mt 25 ) ?
Si la réponse est "OUI" je vous invite à nous écrire pour nous dire ce que les pauvres vous ont révelé du Royaume ( Mt 11, 25 ) et en septembre nous publierons ces témoignages.
Si la réponse est "NON" je vous invite vivement à réflechir à ceci : comment faciliter ces rencontres avec nos frères les plus petits l’année prochaine. Et en juin prochain, je l’espère, c’est vous qui témoignerez de la joie de la rencontre !

Toute l’équipe du service de la diaconie vous souhaite un belle été.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Parole de pauvres

Se donner le temps...

"On ne va pas tous changer du jour au lendemain, cela se fait petit à petit. C’est comme une fleur : une fleur, tu la plantes, elle ne pousse pas directement. Tu essaies de l’entretenir et tout. De même si tu entretiens le dialogue, petit à petit, la personne, elle pourra mieux te parler, tu la connaitras mieux."

"J’ai emmené un ami à Sainte Marie du Désert. Et on est allé devant le tombeau de St Joseph Marie Cassant. A la suite de ça, il est allé prier dans une église, alors qu’il avait un problème dans sa famille. Maintenant, il faut que l’idée fasse son chemin."

"Pour ma première rencontre avec des personnes croyantes, j’avais 6 ans ; cela ne m’a pas vraiment touché. Plus tard, j’ai rencontré un jeune séminariste, on a eu une longue discussion. Ca m’a permis de travailler dans ma tête. Ensuite le pélerinage avec les étudiants m’a montré qu’on pouvait être jeune et qu’on pouvait aussi montrer qu’on était chrétien. C’était comme si cela avait réussi à regrouper des morceaux d’une clé qui m’avait ouvert le coeur."

"Des fois, il y a des gens qui mettent très longtemps ; on porte sa pierre. Et puis il y en a qui refusent jusqu’au jour où ils acceptent. Voilà, ca depend des gens. Ca ne nous appartient pas."



Paroles extraites des textes du groupe Place et Parole des Pauvres - ADD 17 juin 2017
"Une communauté de disciples missionnaires, comment la vivre ?"

 


Actualité publiée le 6 juillet 2017