Mercredi : La science d’Amour

Avec sainte Thérèse de l’Enfant Jésus

Mercredi : La science d’Amour

Ce matin, mettons-nous en présence de Celui qui a soif de notre amour.

Au nom du Père, du Fils et du Saint Esprit

Écoutons le conseil de sainte Thérèse :

« Voilà donc tout ce que Jésus réclame de nous ! Il n’a pas besoin de nos oeuvres, mais uniquement de notre amour. Ce même Dieu, qui déclare n’avoir nul besoin de nous dire s’il a faim, n’a pas craint de mendier un peu d’eau à la Samaritaine..... Il avait soif !!! Mais en disant : « Donne-moi à boire », c’était l’amour de sa pauvre créature que le Créateur de l’univers réclamait. Il avait soif d’amour !  »

Sainte Thérèse écrivait ainsi à sa soeur :

« Sans se montrer, sans faire entendre sa voix, Jésus m’instruit dans le secret, ce n’est pas par le moyen des livres, car je ne comprends pas ce que je lis, mais parfois une parole comme celle-ci que j’ai tirée à la fin de l’oraison (après être restée dans le silence et la sécheresse) vient me consoler :
« Voici le maître que je te donne, il t’apprendra tout ce que tu dois faire. Je veux te faire lire dans le livre de vie, où est contenue la science d’AMOUR. »
La science d’Amour, ah oui ! Cette parole résonne doucement à l’oreille de mon âme, je ne désire que cette science-là. Je comprends si bien qu’il n’y a que l’amour qui puisse nous rendre agréables au Bon Dieu que cet amour est le seul bien que j’ambitionne. Jésus se plaît à me montrer l’unique chemin qui conduit à cette fournaise Divine, ce chemin c’est l’abandon du petit enfant qui s’endort sans crainte dans les bras de son Père… 
 »

Intercession

Rendons grâce au Christ, premier-né avant toute créature. Bénissons-le et demandons-lui :

R/ Jésus, Fils de Dieu, sanctifie tes frères !

Tout au long de ce jour, garde-nous en ta présence,
et rends-nous forts contre le mal. R/
Que ta sagesse nous tienne dans la vérité,
qu’elle éclaire nos projets et nos actes. R/
Ouvre nos yeux : qu’ils voient le pauvre et le malheureux,
que nous puissions te reconnaître en eux. R/
Accorde-nous la grâce
de ne faire à personne ce que nous redoutons pour nous. R/