Naître, renaître nus, démunis, aimants et aimés

Naître, renaître
nus, démunis,
aimants et aimés

Un enfant qui naît Est livré au mode démuni. Il est nu, fragile, entièrement dépendant. Il est offert, donné, mais il a besoin d’être reçu. Quand Jésus nous demande de renaître, de redevenir comme des enfants, il nous invite à nous dépouiller, à retrouver la simplicité de notre être vrai, qui n’a pas besoin de se couvrir pour aborder les autres : nudité non de provocation, mais d’abandon pour un don. Le jeune philosophe Alexandre Jolien, handicapé qui a gardé une âme d’enfant et même d’espiègle, nous rappelle les vertus de la simplicité et nous convie à un dénouement qui est liberté dans la joie de vivre l’instant présent dans la grâce du moment. Devant la crèche, je nous souhaite à tous de redevenir enfants, pour ne pas tout calculer, pour ne pas nous regarder sans cesse, pour ne pas tout prévoir, mais pour garder les yeux ouverts à la beauté, à l’amour spontané, dans la confiance en l’autre, en vivant pour vivre simplement, dans l’action de grâce.

Joyeux Noël et belle année 2019 !

+fr. Robert Le Gall, archevêque de Toulouse