Elles sont nombreuses les raisons qui nous poussent à ne pas entendre cet appel, aussi nombreuses d’ailleurs que nos peurs d’être dérangés (ignorance, âge, travail, maison ... etc). En fait, la catéchèse nous apparaît comme une mission exigeante, qui ne concernerait que l’église, celle des curés et autres responsables patentés. Et pourtant, la catéchèse c’est l’œuvre et la responsabilité de tout chrétien en Église, de celle du pape au plus anonyme des baptisés. Baptisés au nom du Christ nous sommes responsables de ce baptême qui ne peut être vécu qu’en aidant les autres à le vivre.

La catéchèse c’est d’abord un appel de Dieu, de l’Église, et des enfants de la paroisse. Ils ont besoin de nous. Nous n’avons pas le droit de dire non si nous pouvons dire oui. C’est si simple ce "non", nappé de bon sens mais qui fleure bon le refus d’un dérangement qui fait peur. Car, en fait, aucun (e) catéchiste n’est livré à lui-même : manuels, rencontres, préparations, prières : tout est prévu.

L’important n’est pas de tout dire, de dire parfaitement. L’important c’est de dire ce que je sais, ce que je ressens et Dieu fait le reste. Dieu a besoin de moi pour parler aux enfants. Je leur parle et Dieu "transfigure" mes mots pour en faire les siens, ceux de son Amour. Alors, qu’importe qu’ils soient parfaits, exhaustifs, exemplaires, ce sont mes mots de catéchiste devenant ceux de Dieu. Le (la) catéchiste parle de Dieu avec ses mots d’homme.

Être catéchiste c’est un habit de Foi qui peut assumer toutes les tailles. Alors, laissez-vous habiller par Dieu !


Contactez Isabelle au secrétariat

 


Actualité publiée le 20 avril 2018