Quarante jours pour des communautés de proximité.

Un certain nombre d’entre nous ont reçu les cendres ce mercredi. Nous recevons tous l’appel à la conversion que nous adresse le temps de Carême. Tant de soucis nous assaillent au quotidien. Tant d’inquiétudes pour l’emploi, la sécurité, l’avenir de nos sociétés agitent bien souvent nos pensées.

Dans sa présentation des psaumes des montées, notre archevêque nous invite à puiser à la source en nous mettant, en toute confiance, entre les mains de Dieu :

"Nous sommes tous en chemin et nous allons de visitation en visitation missionnaire, dans l’allégresse légère de la Vierge Marie sur les monts de Judée. Les catéchumènes, les confirmands nous montrent, chaque année, que des gens se mettent en route à la suite de Jésus, avec lui. Les deux synodes récents sur la famille, sur sa place centrale dans la société et dans l’Église, mais aussi sur les difficultés qu’elle doit surmonter, soulignent, comme l’a repris le pape François, la diversité des cheminements vers sa pleine réalisation dans le plan de Dieu, avec les étapes progressives qui doivent être franchies."

Avec les équipes d’animation pastorale, je vous demande d’oser sortir de chez vous, ou d’inviter chez vous quelques voisins pour un temps fraternel. Nous proposons pour notre ensemble paroissial d’organiser un café (ou tout autre prétexte ) une ou deux fois pendant le carême, une heure ou deux, et d’ échanger sur des sujets au choix.
 soit à partir :

 du jeu de cartes du père René ( prochain TU )
 des fiches " citoyens responsables" du C.C.F.D-Terre Solidaire ( page 2 )
 de  l’évangile du dimanche suivant la rencontre
 de  La joie de l’amour ( pape François )
 de Retrouver le sens de la politique ( évêques de France )
 du film Demain ...

En donnant toute sa place à la prière personnelle et communautaire, pour puiser à la source, dans l’écoute du Seigneur.

Je vous invite à agir pour faire vivre des communautés fraternelles de proximité. Tout nous pousse à nous refermer, à nous isoler. Nous faisons certes Eglise dans nos rencontres à la messe. Resterons-nous étrangers les uns aux autres dans nos quartiers ? Je me suis réjoui de vous voir nombreux prendre du temps pour faire connaissance après la messe de la St Valentin. J’espère que vous oserez inventer de nouveaux liens d’Eglise en "communautés de proximité".

père Jean Barba

 


Actualité publiée le 6 mars 2017