L’association Roqueclaire cherche un Maître de maison

S’engager auprès des familles de personnes détenues

 

L’association Roqueclaire représente plus de 40 ans de vie associative, avec pour objectif principal de favoriser la réinsertion des personnes détenues, par le maintien des liens familiaux. A cette fin, elle gère à Roques-sur-Garonne une Maison d’Accueil comportant 11 chambres et une cuisine-salle à manger pour les familles visitant des personnes détenues au Centre de détention de Muret ou à la Maison d’arrêt de Seysses.


Jusqu’à ce jour, l’accueil des familles a été assuré par une communauté de religieuses logeant sur place. Ce fut d’abord par les sœurs des Missions Etrangères, de 1972 à 1998, puis par la compagnie des Filles de la Charité jusqu’à fin 2017. À compter de début 2018, la compagnie des Filles de la Charité ne sera plus en mesure d’assurer cette mission.
C’est pour cette raison que Bernard Cabrières, le président de l’association, cherche un Maître de Maison qui disposera d’un logement sur place.


« L’association recherche un ou une bénévole ou un couple (retraité par exemple mais pas forcément) qui coordonnerait l’activité d’accueil en coopération étroite avec les membres du conseil d’administration et les adhérents de l’association... Gestion des réservations, accueil des familles lors de leur arrivée et pendant leur séjour, gestion technique de la maison, transports entre la Maison et le centre de détention, autres aspects logistiques divers. »


En tout état de cause, les membres de l’association sont partie prenante de l’activité ; le partage des tâches sera discuté avec la personne retenue, fera l’objet d’un suivi régulier en réunion du conseil d’administration et pourra être adapté en conséquence.


« Les personnes que nous recevons sont en souffrance morale du fait de la situation de leur conjoint, enfant ou père ; elles ont également souvent des difficultés d’ordre économique. Le responsable que nous recherchons devra être capable de s’adapter et de gérer des situations variées pour que les personnes reçues se sentent accueillies et respectées mais aussi que la cohabitation entre résidents se passe de manière harmonieuse. Cette personne sera fortement associée à la réflexion sur l’évolution possible de cet accueil vers d’autres populations. Il faut avoir le charisme et la fibre pour assurer ce genre d’accueil », confie Bernard Cabrières

Renseignements auprès de Bernard Cabrières au 06 88 38 17 46 ou par mail : cabriere chez club-internet.fr
.

 

 

Le site de l’association
Actualité publiée le 29 septembre 2017