Bienvenue à l’ancien moulin des Amidonniers acquis vers 1745 par la ville de Toulouse qui décida de transférer hors de ses murs les activités polluantes qui s’exerçaient alors dans le centre : tourneurs, teinturiers, couteliers, fondeurs, papetiers et que compléta, pour l’alimenter en eau et en énergie, dans la période 1760-1780, le percement d’un petit canal dont le moulin du Bazacle, en tête du Canalet réglait le débit.

L’ancien Moulin des Amidonniers est le dernier vestige du chapelet d’usines qui furent édifiées le long du Canalet, siège d’une activité industrielle intense. Moulin à papier puis une filature de coton, puis une lndigoterie impériale, puis à nouveau une filature de 1816 à 1833 (90 ouvriers, 17 métiers à tisser). 

Une religieuse en hérita et la propriété de l’immeuble fut cédé au Diocèse de Toulouse en 1939.

La paroisse Saint Paul fut créée en 1964. Le devenir du bâtiment est resté incertain jusqu’à l’inscription à l’inventaire supplémentaire des Monuments historiques au titre du patrimoine industriel.

L’église rénovée, a été inaugurée par Monseigneur COLLINI, Archevêque de TOULOUSE, en 1995.

Le caractère religieux de l’espace intérieur est incontestable. Cependant, grâce à une conception architecturale aux lignes simples et dépouillées et aux symboles géométriques dessinés sur le parvis et sur le sol de l’église par Mr KOUVARAS, sculpteur, le caractère industriel du bâtiment a pu être préservé, rappelant sa vocation première.