Semaine de prière pour l’Unité des chrétiens

Avec le service diocésain pour l’Œcuménisme, du 18 janvier au 25 janvier 2018

Semaine de prière pour l’Unité des chrétiens

La longue marche vers l’unité des chrétiens, singulièrement reprise depuis le XXe siècle grâce à quelques pionniers et assumée par le concile Vatican II peut sembler marquer le pas et ne plus susciter enthousiasme et espérance au sein des communautés ecclésiales.
Pourtant de grands progrès continuent d’être réalisés grâce au travail acharné de spécialistes convaincus et à l’engagement sans faille des responsables des différentes églises, malgré quelques réticences sporadiques. Il est dommage que le peuple chrétien ne soit pas davantage informé de ces avancées pour répondre à l’ardente demande du Seigneur Jésus : « Qu’ils soient UN ».

Quatre exemples :

  • La signature par les Églises luthérienne et Réformée et l’Église Catholique sur la Justification par la foi en 1999. Ce document résout sur le plan théologique le cœur de la controverse principale entre Luther et l’Église catholique. Il reste encore bien des points à aborder pour retisser patiemment le tissu déchiré par cinq siècles de polémiques et de divisions. Cependant ce document, auquel continuent de se rallier de nombreuses Eglises issues de la réforme protestante, dont l’Eglise Anglicane, vient apporter une avancée significative dans l’élaboration d’une unité doctrinale.
  • Le 500e anniversaire de la Réforme luthérienne en 2017 a été l’occasion de nombreuses célébrations, colloques, conférences qui rassemblaient des chrétiens de toutes les Églises. Le pape François s’est rendu en Suède à la rencontre des plus hautes autorités de l’Union Mondiale des Églises Luthériennes et sa démarche, autant que ses prises de parole, ont beaucoup ouvert les esprits et les cœurs.
  • La tenue du grand concile panorthodoxe en Crète en juillet 2016, le premier depuis un millénaire est aussi un grand signe de ce désir de bâtir des ponts entre Églises que les aléas de l’histoire avaient indûment éloignées les unes des autres. Les fréquentes rencontres entre le patriarche de Constantinople et le pape François, la visite de celui-ci au patriarche copte orthodoxe au Caire sont autant d’occasions de reprendre la route vers une meilleure connaissance mutuelle et la levée des incompréhensions qui favorisent le travail de l’Esprit Saint, seul acteur intérieur à même de réaliser l’unité.
  • Les protestants « évangéliques » ont constitué dans notre pays un conseil national, le CNEF. Même s’il ne regroupe pas la totalité des communautés de ce mouvement, souvent très indépendantes sur les plans doctrinaux et par leur positionnement œcuménique, cette instance a accepté d’être en relation habituelle avec le service national de l’Unité des chrétiens de la conférence épiscopale. Même si leurs méthodes d’annonce de l’Évangile sont souvent contestées, les communautés évangéliques constituent le fer de lance majeur de l’expansion actuelle du christianisme à l’échelle mondiale.

 

Dans notre diocèse, le Comité Interconfessionnel organise chaque année des activités régulières :

- La prière œcuménique de l’Avent, le premier dimanche de ce temps liturgique.

- La Semaine de l’Unité, avec la rencontre des ministres ordonnés et responsables de communautés (évêque, prêtres, pasteurs, diacres...) le mardi matin autour des intervenants qui assurent la conférence publique qui a lieu le mardi en soirée sur le thème choisi chaque année au niveau mondial. La soirée de prière de l’Association Catholique Orthodoxe de Partage avec la Roumanie (ACOPAR) le mercredi soir. Cette année s’ajoute, à l’initiative d’un groupe de jeunes professionnels pour un temps de partage et de louange dans un lieu de culte évangélique le vendredi en soirée ; le dimanche après-midi, la fête de l’unité rassemble en un bouquet final des participants de toutes les églises et mouvements représentés au comité interconfessionnel pour un temps de louange et de partage (lire l’article ici).

- Le vendredi saint à midi, un temps de lecture de la Passion du Christ rassemble à la cathédrale des membres des diverses Églises chrétiennes.

- Enfin, les activités interreligieuses dans le cadre sociétal de groupes constitués sous l’égide de la Préfecture (Charte de la fraternité) ou de la Mairie (conseil Laïcité-Fraternité) sont aussi l’occasion de se retrouver dans des activités hors de nos circuits ecclésiaux habituels, au service de nos contemporains à la recherche d’une meilleure connaissance entre croyants et non-croyants pour bâtir un vivre-ensemble plus apaisé et constructif.

La prière de tous est nécessaire pour soutenir ces initiatives. On peut enfin souhaiter que la communication en direction du public habituel des paroisses et des mouvements soit plus efficace et mieux relayée « à la base » afin de susciter une participation plus nombreuse et rajeunie aux activités proposées.

Chanoine Jean-Jacques Rouchi
chargé des Relations avec l’Islam et du dialogue interreligieux
délégué épiscopal à l’Unité des chrétiens, auprès du Service diocésain de l’Œcuménisme

 

 


Actualité publiée le 12 janvier 2018

 

 

 

Prière pour l’unité des chrétiens

Dieu Éternel et Miséricordieux,
toi qui es un Dieu de paix, d’amour et d’unité,
nous te prions, Père,
et nous te supplions de rassembler,
par ton Esprit-Saint,
tout ce qui est divisé.

Veuille aussi nous accorder de nous convertir
à ton unité,
de rechercher ton unique et éternelle vérité,
et de nous abstenir de toute dissension.

Ainsi nous n’aurons plus qu’un seul cœur,
une seule volonté, une seule science,
un seul esprit, une seule raison.

Et, tournés tout entiers vers Jésus-Christ, notre Seigneur,
nous pourrons, Père, te louer d’une seule bouche,
et te rendre grâce par notre Seigneur Jésus-Christ
dans l’Esprit Saint.
Amen.

Martin Luther