Témoigner et croire

Chaque jour nous sommes sollicités pour toutes sortes de «  choses intéressantes  ». Les publicités commerciales nous présentent de bonnes affaires à saisir. Les annonces à caractère caritatif nous pressent de donner pour une juste cause. Durant la campagne électorale, les candidats cherchent à nous persuader du bien fondé de leur programme. La vie aujourd’hui est telle qu’il est difficile d’échapper aux informations visant à orienter nos décisions et à anticiper nos choix.

Pour tout cela, il peut être judicieux de relire l’évangile de la Résurrection du Christ.

Voici que nous retrouvons la petite communauté des disciples de Jésus dans la joie immense de voir leur Maître ressuscité au premier jour de la semaine. Ils sont tous heureux, sauf Thomas, l’un d’eux absent ce jour-là. Il est évident que ceux qui ont vu le Ressuscité, en témoignent auprès de Thomas et font tout pour le convaincre sur la vérité. Cela se répète toute la semaine mais ils échouent dans leur effort, sincère, désintéressé et missionnaire.

Enfin, c’est Jésus lui-même qui va amener Thomas à croire.

Nous voyons bien que les Apôtres ont témoigné, mais c’est le Christ qui a donné la foi. C’est pour cela qu’il est dit  : «  Paul a planté, Apollos a arrosé, mais Dieu a fait croître  » (1 Cor 3, 6). 

Pendant la semaine de Pâques, cinq adultes ont reçu le baptême et la première communion eucharistique  : Élodie (27 ans), Bénédicte (31 ans), Agnès (41 ans), Quentin (23 ans) et Roland (56 ans). Il est probable qu’ils aient accueilli nos témoignages chrétiens  ; mais, sûrement, ils ont rencontré le Christ vivant. Il ne nous est pas donné de connaître leur rencontre spirituelle et mystique avec le Ressuscité. Cependant il nous est permis de dire que le Christ est toujours avec nous, comme il l’a promis. Nous sommes heureux de sa présence invisible comme l’ami de l’époux heureux d’entendre la voix de l’époux (cf. Jn 3, 29).

À la prochaine Pentecôte, Johan (27 ans), Marjolaine (36 ans) et Christelle (53 ans) recevront le sacrement de la confirmation. Voilà que, sans rien dire, ils témoignent du Christ vivant parmi nous.

«  Heureux ceux qui croient sans avoir vu  » (Jn 20, 29).

Joseph Dao, prêtre.

 


Actualité publiée le 3 mai 2017