Tous connectés...

Les jeunes d’aujourd’hui ont tous un compte Facebook, Twitter ou Instagram. Ils ont des amis par centaines… Mais sont-ils dupes de l’illusion entretenue par ces réseaux présentés comme des lieux d’amitié, de dialogue, de communication ?

Louis-Marie, Marie-Lucie, Paul ne font pas exception : ils sont connectés ! Cependant tous s’accordent pour limiter l’impact des réseaux sociaux. En effet, s’ils permettent de garder le contact, de s’informer, d’exprimer des convictions, ils ne se substituent pas au débat : « Sur Facebook, chacun exprime ses idées, il n’y a rien de constructif  » nous dira Louis-Marie. Marie-Lucie quant à elle reconnaît y « perdre beaucoup de temps  ».

De nos trois étudiants, Paul Pham est celui dont la pratique des réseaux sociaux est la plus aboutie. S’il aime à y publier articles et photos, c’est dans un but bien précis : faire connaître les activités de la paroisse étudiante de Toulouse, notamment l’actualité des trois chœurs dont il est le chef. « Pour moi, Facebook, c’est vraiment bénéfique, c’est le moyen le plus rapide pour communiquer avec les choristes. C’est aussi ce qu’il y a de plus efficace pour se faire connaître des non-cathos à Toulouse. Je touche des gens qui ne sont pas de la « Pasto », la moitié des effectifs de mes chœurs ne fréquentait pas la paroisse étudiante ». Comment procède Paul ? Il publie sur plusieurs comptes dont ceux des différents groupes étudiants auxquels il appartient, ce qui lui permet de toucher un public nettement plus large.

Par ses publications, Paul veut aussi répondre à une demande : celle de nombreux étudiants à la recherche d’activités ou de services à rendre. L’Église a des choses à proposer. Paul regrette la réticence de certains mouvements chrétiens à partager sur les réseaux sociaux ce qu’ils vivent ou proposent. Cela lui parait pourtant être le meilleur moyen pour atteindre les personnes éloignées de l’Église. Par là, il s’inscrit tout à fait dans la démarche du pape Benoît XVI qui voyait dans internet « un nouveau continent à évangéliser »…

Marie Garrot