Vendredi Saint

Semaine Sainte

Vendredi Saint

Le Vendredi Saint, l’Église célèbre la Passion du Seigneur ; c’est le jour du don parfait du Christ dans l’amour.

À la suite du dernier repas de Jésus avec ses disciples, les événements du vendredi vont s’enchaîner pour conduire à sa mort sur la croix :

  • En pleine nuit, dans le Jardin des oliviers, le baiser de Judas le désigne aux soldats qui viennent l’arrêter,
  • puis le grand prêtre des juifs de Jérusalem l’interroge. Dans le même temps, Pierre renie son amitié avec Jésus, trois fois, avant le chant du coq…
  • Au matin, Pilate interroge Jésus pour comprendre qui il est vraiment. Mais les grands prêtres et les gardes juifs réclament sa condamnation à mort : « Crucifie-le !  »
  • Jésus emprunte alors le douloureux chemin de Jérusalem au Golgotha (lieu de la crucifixion) en portant sa croix. Il meurt en disant : « Tout est accompli !  »
  • Son corps est déposé dans un tombeau. Commence ensuite la longue veille dans le silence de l’attente.

Dans la prière et par le jeûne, les croyants vivent cette journée de recueillement.

Dans l’après-midi, ils sont invités à prier avec le Christ en faisant mémoire du chemin de croix. Représenté par 14 stations, cet itinéraire évoque les souffrances du Christ, ses chutes sous le poids de la croix, ses ultimes rencontres (sa mère la Vierge Marie, sainte Véronique, Simon de Cyrène…). L’humanité du Fils de Dieu rejoint notre humanité fragile, dans ses faiblesses et sa souffrance. L’Église voit dans chaque homme blessé ou humilié le visage du Christ. Elle prie et espère la vie nouvelle promise à Pâques par la Résurrection de Jésus-Christ.

Le soir, l’Église ne célèbre pas la Messe. Sur les autels, pas de croix, ni cierge, ni nappe. Dans le silence, commence une longue Célébration de la Parole qui aboutit au récit de la Passion du Seigneur. Puis, l’assemblée présente à Dieu sa prière : la grande Prière Universelle. Elle recommande à Dieu les croyants comme les incroyants, les pouvoirs publics et l’humanité souffrante. Elle prie pour le peuple juif et pour l’unité des chrétiens.

La Vénération de la croix est une procession où chacun est invité à venir embrasser ou à s’incliner devant la croix. Les croyants affirment que la mort terrestre n’est pas une fin. Le Christ a vaincu la mort. Par sa Résurrection, il ouvre pour tout homme qui croit en Dieu Père, Fils et Esprit, le chemin de la vie éternelle. La croix rappelle le don de sa vie : « Il n’y a pas de plus grand amour que de donner sa vie pour ceux qu’on aime » dit Jésus, dans l’Évangile de Jean (15,13).

Il n’y a pas de consécration du pain et du vin ce vendredi. Le prêtre et les croyants communient avec les hosties consacrées pendant la messe du jeudi. Puis l’assemblée se retire en silence dans l’attente de la Veillée pascale où sera annoncée la Résurrection de Jésus-Christ.

 

 


Actualité publiée le 28 mars 2018

 

 

 

 

Le savez-vous ?

© espritCréateur.COMM’

Lors de l’Office de la Croix, généralement célébré entre 12h00 et 15h00, on lit le récit de la Passion et on propose aux fidèles de s’avancer pour vénérer la Croix en la touchant ou en l’embrassant. On peut également recevoir la communion car des hosties, consacrées le Jeudi saint, ont été réservées à cet effet.
Le Vendredi Saint est un jour de jeûne et d’abstinence.