Nous sommes une congrégation religieuse apostolique de spiritualité ignatienne, fondée par Claire Monestès (1880-1939). Claire Monestès découvre le dynamisme missionnaire qui ouvrit François-Xavier (XVIème siècle) à d’autres cultures. Comme lui, elle désire rejoindre et comprendre ceux qui ne connaissent pas le Christ. À sa suite, un esprit nous rassemble : travailler à la croissance et à l’unité du Corps du Christ...

 

Notre mission


" Faire le lien entre tous, surtout entre l’Église et ceux qui en sont le plus loin, tel est notre désir profond " (Constitutions n°6)
" Nous sommes contemplatives et missionnaires, cherchant Dieu en toutes choses, dans la prière liturgique et personnelle, et dans l’action apostolique, quel que soit le type de travail " (Constitutions n°5)
La Communauté est implantée dans les locaux paroissiaux de Saint-François-d’Assise à Toulouse, depuis 2013. Elle y loue un appartement.

Site internet : http://www.xavieres.catholique.fr/
 

Contact

- 7, rue Victor Basch 31500 Toulouse. Tél : 05 61 26 39 80
Mail l : cte.toulouse chez xavieres.org

 

 

Nos activités...


« Nous sommes contemplatives et missionnaires, cherchant Dieu en toutes choses, dans la prière liturgique et personnelle, et dans l’action apostolique, quel que soit le type de travail. » Constitution n°5.


- vie professionnelle dans l’Église : Coteaux Païs (centre spirituel jésuite du Sud-Ouest), IERP (Institut d’Études Religieuses et Pastorales).

- vie professionnelle dans la cité : enseignement en collèges et lycées.

- engagements dans la vie associative : réseau JRS Welcome (pour l’accueil des migrants), soutien scolaire, animation du site internet Notre-Dame du Web...

- accompagnements d’équipe du MCC (Mouvement Chrétien des Cadres et Dirigeants) et de la CVX (Communauté Vie Chrétienne)...

- en lien avec la paroisse : communion portée à des malades, catéchuménat, équipe de liturgie...

- en lien avec la paroisse, nous proposons aussi à deux jeunes, en fin d’études ou début de vie professionnelle, une colocation pendant une année universitaire. Les jeunes sont en lien avec la communauté pour mettre à profit ce temps et réfléchir à leur avenir d’hommes ou de femmes croyants.

 

 

 

Témoignage

Odile