Faites ce qu’il vous dira !

Mois de mai, mois de Marie (3/4), par Michel Van de Weghe

Faites ce qu’il vous dira !

Jour de fête à Cana en Galilée, Jésus et Marie sont invités à des noces, et les disciples sont présents eux aussi. Mais en pleine fête, alors que les convives se réjouissent, le vin vient à manquer. Voilà de quoi gâcher cette belle journée, et ternir ce moment de joie. Marie ne s’y résout pas et, se tournant vers son fils, elle lui demande de faire son premier signe, c’est-à-dire son premier miracle, pour sauver cette noce. Jésus, à partir des cuves dédiées à la purification, transformera l’eau en vin, que l’on peut qualifier de cuvée exceptionnelle au dire du maître du repas.

Il faut bien reconnaître que notre vie spirituelle, c’est-à-dire nos noces personnelles avec Jésus, peut se trouver elle aussi contrariée, quelques fois dans l’impasse, ou tout simplement asséchée, et que le vin qui coulait à flot peut venir à manquer : l’usure de l’habitude, les événements de la vie parfois difficiles et douloureux, une situation sanitaire qui n’en finit pas de nous séparer, de nous isoler, créant ainsi de la tristesse, de l’inquiétude, voire de l’angoisse et du découragement. Que nous soyons serviteurs, invités ou maître du repas, nous traversons forcément ces situations à un moment donné.

Mais là aussi, Marie ne se résout pas à ce que nous restions dans ces moments de désolation et, se tournant vers son fils, elle intercédera en notre faveur, afin que par l’intermédiaire d’un tiers, d’une situation, d’une rencontre, nous puissions à nouveau goûter la Parole de Dieu, la présence de notre sauveur, et laisser ce vin nouveau nous remplir de joie et d’ivresse dans l’Esprit Saint.

Marie, merci de marcher à nos côtés et d’être attentive à nos besoins !

Michel Van de Weghe,
diacre permanent,
président de l’Hospitalité diocésaine Notre Dame de Lourdes