Journée mondiale contre la peine de mort

Le 10 octobre 2020, la Journée mondiale contre la peine de mort sera consacrée au droit à une représentation juridique pour les personnes susceptibles d’être condamnées à mort.

Sans accès à une représentation juridique efficace pendant l’arrestation, la détention, le procès et après le procès, le droit à une procédure régulière ne peut être garanti. Dans une affaire où la peine capitale est possible, les conséquences qui peuvent découler d’un manque de représentation juridique effective peuvent n’être rien de moins qu’une différence entre la vie et la mort.

Au niveaux national et international, le droit à un·e avocat·e en matière pénale est un droit fondamental, garanti dans la plupart des Constitutions et des grands traités internationaux. Malheureusement, les systèmes judiciaires du monde entier ne parviennent pas toujours à offrir une représentation juridique adéquate aux personnes accusées d’un crime

• 106 pays ont aboli la peine de mort pour tous les crimes
• 8 pays ont aboli la peine de mort pour les crimes ordinaires
• 28 pays sont abolitionnistes en pratique
• 56 pays sont rétentionnistes
• 20 pays ont procédé à des exécutions

Les 5 pays qui ont le plus exécuté au monde en 2019 sont : la Chine, l’Iran, l’Arabie saoudite, l’Irak et l’Egypte

12 raisons d’abolir la peine de mort.

Pour en savoir plus sur la peine de mort dans le monde : consulter les faits et chiffres.

Avoir un(e) avocat(e) : en quoi est-ce un enjeu majeur pour lutter contre la peine de mort ? Voir la vidéo

 

 


Evénement de l'agenda

Samedi 10 Octobre de 00h00 à 23h50

Contact : ACAT-France