« Les jeudis à croquer », avec projection du film « Rajaa »

Avec le Secours Catholique

« Les jeudis à croquer », avec projection du film « Rajaa »

« Les jeudis à croquer », une initiative du Secours Catholique à Toulouse dans le cadre de la campagne pour les droits humains

 

► L’équipe d’animation de la solidarité internationale
de la Délégation Ariège Garonne du Secours Catholique organise

« Les jeudis à croquer »,

soirées de rencontres avec projection de films suivis d’un débat.

Élargissant le thème du droit à l’alimentation aux questions plus générales du respect de droits humains fondamentaux de toute personne, nous revenons une nouvelle fois sur le thème des migrations. En nous intéressant cette fois à la façon dont ceux qui sont depuis longtemps ici essaient de maintenir des liens familiaux qui se distendent avec ceux qui sont restés au pays. Nous voulons rejoindre la mobilisation du réseau Caritas pour mieux les accueillir.

Une soirée de rencontre des « Jeudis à croquer »

aura lieu :

Jeudi 12 mars 2020

à l’Ostalada, Centre d’accueil de jour du Secours Catholique

22 Place Arnaud Bernard, à Toulouse / Entrée libre

19 h Accueil / 19h15 Film / 20h30 Débat et Collation

Projection de « Rajaa »

un film de Marielle Duclos en présence de la réalisatrice,
suivi d’un débat animé par l’équipe du Secours Catholique et Marielle Duclos.

Rajaa, ça veut dire espérance. Des hommes venus en France, séparés de leurs enfants restés au pays, cohabitent dans un foyer de travailleurs migrants. Ils sont là depuis longtemps, travaillent tout à fait légalement. Personne n’en parle, contrairement à ceux qui arrivent. Le film entre dans leur intimité et permet de comprendre leur parcours, leurs conditions de vie et la douleur de la séparation. Une double absence : « Un immigré, il vit une vie très difficile, quand il est en France c’est un immigré, quand il est là-bas c’est un émigré. Il se trouve étranger dans sa famille ».
En alternant vie au foyer et évocation du bled, le film va aussi à la rencontre de ces enfants qui ont vécu sans leur père. Comment trouver sa place de père malgré la distance ? Comment créer un lien malgré l’absence ? Comment transmettre des valeurs, en dépit du sentiment d’impuissance et de fatalité ? Un jeune musicien slameur leur fait créer des berceuses bâtissant un pont imaginaire entre deux terres, entre le père et l’enfant. En venant questionner plus largement ces liens père enfant, ce film poignant nous renvoie à notre propre histoire familiale en dehors même de la problématique de l’immigration. Comment vivre et comment se construire avec l’absence ?

Contact : actioninternationale.311@secours-catholique.org

 

 


Evénement de l'agenda

Jeudi 12 Mars à 19h00

Lieu : l’Ostalada, 22 Place Arnaud Bernard, à Toulouse