Octobre 2020

« Notre Mission : annoncer Jésus le Sauveur » (Mgr. R. Le Gall)

Le 28 août dernier, fête de saint Augustin, Mgr. Robert Le Gall a présidé à Lourdes le lancement de l’année pastorale du diocèse de Toulouse. A cette occasion, il nous a communiqué sa lettre Notre mission : annoncer Jésus, le Sauveur. Comment mieux exprimer notre foi aujourd’hui qu’en nous tournant vers le Sauveur du monde ? L’intuition prophétique de notre archevêque couronne sa prière d’action de grâce pour ses nombreuses années en tant que pasteur de notre diocèse. La richesse de ce document mérite toute notre attention. Nous pouvons retenir quelques mots clés qui constituent la ligne directrice de cette nouvelle année pastorale : Jésus-conversion-mission.

Jésus. Le Nom de Jésus est la réponse de Dieu quand nous crions « Seigneur, sauve-nous ! Nous sommes perdus » (Mt 8, 25). Vers lui converge tout ce qui existe parce qu’Il contient toute rédemption. En hébreux, Jésus signifie le Seigneur sauve, comme l’ange du Seigneur l’annonce à Joseph (Mt 1, 20-21). Saint Pierre témoignera de la puissance du nom de Jésus même devant le Grand Conseil : « sous le ciel, aucun autre nom n’est donné aux hommes, qui puisse nous sauver » (Ac 4, 12). Saint Paul affirma à son tour que le nom de Jésus est « au-dessus de tout nom, afin qu’au nom de Jésus tout genou fléchisse au ciel, sur terre et aux enfers » (Ph 2, 9-10). En relisant l’histoire humaine et les Ecritures Saintes, Mgr. Le Gall nous a rappelé combien l’humanité est impuissante sans Dieu. L’actuelle pandémie planétaire du coronavirus en donne encore un exemple : la condition humaine est limitée et fragile, nous avons besoins de la grâce et de la miséricorde de Dieu. C’est pourquoi le pape François ne cesse de nous placer sous le signe de la miséricorde divine comme en témoigne sa devise inspirée de l’appel de saint Matthieu : Eligendo atque miserando – « Il l’a choisi par miséricorde » (Mt 9, 9-13).


Conversion. La première réalisation d’un disciple du Christ concerne sa propre conversion par laquelle, écoutant la voix du Seigneur, il se tourne vers Lui pour être libéré des liens du péché qui nous entravent. Déliés, nous sommes envoyés en mission. Nous sommes toujours confrontés non seulement à nos limites personnelles, mais aussi aux limites de notre société. Nous pouvons citer la pandémie de la Covid-19 qui « nous a mis devant nos limites », les lois de bioéthique qui « sont des reculs pour la condition humaine » ou encore « les limites de notre vie diocésaine : manque de moyens en personnes, en disponibilité financière pour notre pastorale … ». Il y a aussi des raisons de se réjouir : « prêtres généreux et zélés, paroisses entreprenantes, services diocésains motivés, communautés toniques, Institut catholique rayonnant, Séminaire plein et joyeux, etc. ». Pour nous convertir et devenir des instruments de l’amour de Dieu nous sommes appelés à pratiquer la vie sacramentelle, la prière, l’adoration, la charité fraternelle avec une attention spéciale aux plus démunis, la méditation de la parole de Dieu, et à cultiver le souci d’un témoignage constant.


Mission. Conversion et mission se conjuguent ensemble : « La mission appelle la conversion, et la conversion conduit à la mission ». En quoi consiste notre mission chrétienne ? Annoncer Jésus le Sauveur. Pour sa réalisation, notre archevêque a indiqué plusieurs terrains pastoraux :

- la spiritualité de communion selon la prière sacerdotale « Qu’ils soient un, pour que le monde croie ! » (Jn 17, 21) ;
- les fraternités missionnaires qui doivent être « nourries de la prière, du partage de la Parole de Dieu, se stimulant pour ‘sortir’ annoncer la Bonne Nouvelle dans l’élan de l’Esprit Saint » ;
- l’écologie humaine intégrale étant donné que le pape François a décrété cette année, l’année Laudato Si, 5 ans après la parution de son Encyclique.


Nous voici devant un riche programme ! La moisson est abondante, avançons au large ! Avançons avec confiance, car le nom de Jésus est notre force, notre espérance et l’assurance de notre victoire !
Confions aussi notre paroisse à la Vierge Marie qui au mois d’octobre est célébrée comme Notre Dame du Rosaire. Vierge Marie priez pour nous ! Conduisez-nous à Jésus et conduisez toute l’humanité vers Celui qui est notre Seigneur et notre Sauveur !

Abbé Cristian TISELITA