Passé simple ou passé compliqué ?

L’année 2020 est déjà bien en cours, avec la rengaine quotidienne qui trotte dans nos têtes et que l’on diffuse facilement : " Le temps passe à une vitesse folle ".

Avec le temps qui passe, des souvenirs s’effacent, mais sûrement pas tous. Notre mémoire en retient les évènements heureux et malheureux. Nous nous les remémorons à l’exemple de Marie qui " retenait tous ces événements et les méditait dans son cœur " (Luc 2, 19). Souvent, nous ne comprenons pas dans l’immédiat le pourquoi de ce qui s’est passé. Cependant nous tentons d’en découvrir le sens par la prière, la méditation, à la lumière de la foi chrétienne.

En novembre dernier, j’ai célébré les obsèques d’une femme de la communauté des gens du voyage. À ma grande surprise, la famille a demandé de prendre la parole durant la cérémonie à l’église, et cela n’est pas du tout dans leur habitude. Or, ce jour-là, une dizaine de petits-enfants sont montés dans le chœur lire au micro un poème. Le poème bien connu qui commence ainsi :

" Une nuit, j’ai eu un songe.
J’ai rêvé que je marchais le long d’une plage, en compagnie du Seigneur… "

Ce poème " Des pas sur le sable " est une très belle relecture de la vie.
Le passé est le journal intime qui nous révèle la présence aimante de Dieu dans notre vie

Joseph Dào, prêtre

 


Actualité publiée le 1er février 2020