Que descende le souffle du Saint Esprit !

La Pentecôte est l’une des fêtes importantes de notre foi. Avec la fête de Pâques avec laquelle elle forme un seul et unique Mystère, parce qu’elle en est la conclusion, la Pentecôte est une fête centrale de la vie chrétienne. Elle conclut le temps pascal et se situe au milieu de l’année liturgique : sans le souffle de la Pentecôte, aucune vie ecclésiale ni chrétienne ne serai possible.

Sortis du confinement, le Saint Esprit est l’ami fidèle qui nous a accompagnés. Bien que privés des sacrements, la présence du souffle de Dieu dans nos cœurs nous a permis de tenir bon. Il est le soutien indéfectible au moment où nous avons été tentés par des sentiments négatifs causés par cette catastrophe qui pèse sur notre monde, et dont les conséquences néfastes seront manifestes pour longtemps encore dans notre vie personnelle, familiale, professionnelle... Elle nous interroge aussi, comme chrétien, sur notre rapport au monde, notre présence comme Eglise qui croit, espère et aime au milieu de ce monde malgré les vicissitudes de l’histoire. Que la victoire sur cette pandémie, que nous appelons de tous nos vœux, ne nous fasse pas oublier toutes ces bonnes résolutions, les leçons et prises de conscience que le monde « Après Covid19 » doit être différent de celui d’hier, en particulier, par notre attention à la nature, la planète, le seul grand bénéficiaire de ces mois de confinement. La reprise des offices dans nos églises tombe providentiellement le weekend de clôture de la semaine célébrant le 5ième anniversaire de la publication de l’encyclique Laudato Si : que le Saint Esprit nous rende plus sensibles et plus acteurs dans la sauvegarde de la planète ! Puisse toute notre communauté paroissiale, à travers chacun de ses membres, s’y engager avec l’aide du Label Eglise Verte !

Puisse le saint Esprit nous rendre aussi plus attentif à nos frères et sœurs ! Pendant le confinement nous avons pris conscience de beaucoup de belles choses : attention à l’autre, aux personnes en précarité, seules, isolées, les malades et ceux qui les accompagnent, tous ces métiers essentiels dont l’importance étaient occultée jusqu’ici… le saint Esprit nous appelle à pas oublier ces grâces vécues, mais à les faire fructifier et les déployer au niveau personnel, social et ecclésial. Pensons aussi à toutes ces personnes qui se retrouvent subitement à affronter un avenir professionnel incertain : puisse le saint Esprit leur donner force et courage.

Puisse le saint Esprit éclairer notre communauté pour mieux accompagner et entourer tous ces enfants, jeunes et adultes qui n’ont pas pu recevoir le baptême, l’eucharistie, la confirmation à cause de cette pandémie, les fiancés qui ont annulé ou reporté leur mariage ! Merci aux catéchistes, animateurs et accompagnateurs dans toutes ces équipes d’avoir été réactifs et inventifs afin de trouver de nouvelles solutions d’accompagnement. En priant l’Esprit Consolateur sur les familles éprouvées par le deuil pendant le confinement, et n’ont pas eu la possibilité de vivre ces célébrations comme ils l’auraient souhaité. Une pensée pour les équipes des funérailles de notre ensemble paroissial qui n’ont pas pu remplir leur mission de consolation à cause des restrictions. Merci pour le soutien spirituel et vos prières pour ces défunts.
Merci à toutes ces personnes qui se sont mobilisées pour que nos églises soient prêtes pour la reprise des offices, en respectant les mesures sanitaires. Les conditions ne sont pas optimales, mais nous devons avancer, vivre dans l’espérance, dans la prudence, en faisant attention à nous-mêmes autres et aux autres. Nous ne sommes pas seuls ! Le Seigneur Jésus est avec nous tous les jours jusqu’à la fin des temps, grâce au souffle de l’Esprit saint qui nous accompagne !

Père Joseph Bavurha Bahati

 


Actualité publiée le 2 juin 2020