Covid-19 - Message de Mgr Le Gall aux curés du diocèse

Covid-19 - Message de Mgr Le Gall aux curés du diocèse

Tandis que les églises sont fermées dans l’Oise et que plusieurs diocèses ont pris des mesures liées à l’épidémie du covid-19, certains prêtres invitent leurs paroissiens à ne pas céder à la peur et à plutôt redoubler leurs prières et leurs attentions aux autres pour rester dans l’Espérance, comme Mgr Le Gall, archevêque de Toulouse : « nous sommes appelés à remettre notre humanité entres les mains de Dieu qui veut que tous les hommes soient sauvés.  »

Pour information, voici le texte que Mgr Le Gall a envoyé à tous les curés de son diocèse.

Depuis plusieurs semaines, nous sommes informés de la diffusion du coronavirus qui a déjà fait plusieurs milliers de victimes en Chine et à travers le monde.

Si ces dernières décennies, des pays ont dû faire face à des épidémies redoutables, la rapidité de la propagation de ce virus à travers le monde nous met devant une situation nouvelle.

Cette situation nous appelle à vivre la fraternité et la solidarité en pensant aux victimes et en priant pour elles, leurs familles en deuil, pour ceux qui soignent les malades au risque de leur vie, ceux qui sont chargés de veiller à la sécurité sanitaire de nos pays, ceux qui sont à la recherche d’un vaccin.

Comme toujours, nous sommes appelés à remettre notre humanité entres les mains de Dieu qui veut que tous les hommes soient sauvés. Qu’à travers ces épreuves, nous puissions par nos paroles et par nos actes être des témoins du Christ, sans céder à aucune psychose.

Aujourd’hui les autorités civiles, comme la Conférence épiscopale, nous demandent de faire ce qui est possible pour retarder et limiter la propagation de ce virus. Je vous remercie de prendre connaissance des consignes à mettre en oeuvre dans nos églises et nos célébrations liturgiques.

  •  Éviter de se serrer la main et de s’embrasser conduit, dans la liturgie, à s’abstenir du geste de paix ou, tout au moins, à se saluer sans contact.
  •  Pour le lavabo, ne pas hésiter à utiliser une aiguière et de l’eau savonneuse.
  •  S’il y a concélébration, les prêtres et autres ministres ne communient que sous le mode de l’intinction.
  •  La communion eucharistique ne peut être donnée que dans les mains.
  •  Recommander aux prêtres de se laver les mains après avoir donné la communion, même dans la main.
  •  Vider les bénitiers présents dans l’église.

Selon l’évolution de la situation de nouvelles consignes pourraient nous être données. Bonne route de Carême en nos engagements pour une vie plus saine.

+ fr. Robert Le Gall
Archevêque de Toulouse

 


Actualité publiée le 5 mars 2020