Une relecture d’année : pour une rentrée dynamique et pleine d’espérance !

La fin d’année pastorale arrive dans cette ambiance déprimante et éprouvante, et parce que nous sommes en « phase de déconfinement », nous voici, comme chaque année, en dans des réunions de fin d’année ! Mais comment faire un bilan d’une année aussi chaotique  ? Nous sommes comme les deux disciples d’Emmaüs qui conjuguent l’espérance à l’imparfait, quand ils s’adressent au Seigneur : « Et nous qui espérions qu’il serait le libérateur d’Israël ! » (Lc24,21). Oui, en septembre 2019, nous espérions, nous avions des projets, planifiés des événements, mis en place des stratégies pastorales… mais tout cela n’a pas pu se faire comme prévu ! Si nous nous mettons à faire des bilans en cette fin d’année, j’ai bien peur que nous en sortions plus découragés et démotivés !

C’est là que nous sommes appelés à nous mettre à l’école des disciples d’Emmaüs qui, grâce au Seigneur qui les accompagne et explique les événements survenus à la lumière des Écritures, font, non pas un bilan, mais bien une relecture des événements. La relecture nous permettra alors de ne pas conjuguer l’espérance au passé parce que le Seigneur, même au cœur des événements malheureux que nous avons vécus et vivons encore, a été et est toujours à l’œuvre. L’épreuve de la pandémie et les frustrations que nous avons ressenties ne devraient pas nous faire oublier les dynamiques nouvelles que le Seigneur a fait naître dans notre monde, dans l’Église, dans nos équipes et dans notre vie personnelle. Mais là encore, il faut s’arrêter pour voir ces dynamiques nouvelles, signe de la présence de Dieu qui nous fait grandir dans l’Amour, la Foi et l’Espérance.

Profitons de cette fin d’année pastorale pour emboîter les pas des disciples d’Emmaüs et faire la relecture de l’année avec Lui ! Nous verrons ainsi Jésus Ressuscité qui a marché et marche encore avec nous, nous a parfois interpellés, consolés, encouragés, ouverts sur de nouveaux chemins, nous a rendus plus créatifs dans les propositions pour accompagner au mieux les équipes dans nos services, mouvements, associations. Il nous a rendus inventifs dans l’usage des moyens de communication au service de l’annonce et de la célébration de la foi. Tout est grâce ! Tout cela est signe de la présence du Seigneur dans nos vies et dans nos missions.… Que ces relectures de fin d’année nous aident à contempler toutes les belles choses (parfois imperceptibles parce que très timides), signes de la Pâques du Seigneur, à travers et au cœur même des événements douloureux que traverse notre monde ! Nous pourrons alors envisager la rentrée prochaine dans l’Espérance, et après avoir passé notre été dans la sérénité et la paix ! Je ne sais pas pour vous, mais en ce qui me concerne personnellement, malgré tout, je sens un appel du Seigneur à avancer au large, pleine d’espérance, d’audace, de confiance, avec vous, communautés des 5 paroisses qui forment notre ensemble paroissial. Dieu est bon pour nous, et Il nous attend, Il a besoin de nous, de chacun de nous.

Père Joseph Bavurha Bahati

 


Actualité publiée le 1er juillet 2020