Quelques heures pour le Seigneur

Année sainte de la Miséricorde

Quelques heures pour le Seigneur

 « 24 heures pour le Seigneur », cela vous semble beaucoup ? trop peu ? envisageable ? Quelle est donc cette initiative ? Pourquoi, pour qui ?

Pour la troisième fois, le pape François lancera ce vendredi 4 mars 2016 les "24h pour le Seigneur" au cours d’une célébration pénitentielle pendant laquelle il se confessera, dans la basilique Saint-Pierre de Rome. Tous les diocèses du monde entier sont invités à faire l’expérience personnelle de la miséricorde de Dieu pendant cette fête du Pardon.

Pendant vingt-quatre heures, jusqu’au samedi 5 mars, les doyennés nous proposent un temps de prière, d’adoration, de partage ou de réconciliation. Nous sommes tous appelés à vivre cette expérience forte qui consiste à remettre, pendant un temps déterminé et en fonction des possibilités de chacun, le Seigneur au cœur même de notre vie. Que ce soit par la prière, l’adoration eucharistique, le don du sacrement de la réconciliation, l’écoute de la Parole..., saisissons cette opportunité qui nous rappelle la nécessité de la prière !

En 2015, le pape François écrivait dans sa bulle d’indiction du jubilé extraordinaire de la miséricorde que cette opération « doit monter en puissance dans les diocèses. Tant de personnes se sont de nouveau approchées du sacrement de Réconciliation, et parmi elles de nombreux jeunes, qui retrouvent ainsi le chemin pour revenir au Seigneur, pour vivre un moment de prière intense, et redécouvrir le sens de leur vie. Avec conviction, remettons au centre le sacrement de la Réconciliation, puisqu’il donne à toucher de nos mains la grandeur de la miséricorde. Pour chaque pénitent, ce sera une source d’une véritable paix intérieure ».

 

 

 


Actualité publiée le 4 mars 2016

 

 

Une vidéo proposée par la Conférence des Evêques de France :