L’ordre des vierges consacrées remonte aux premiers temps du christianisme. L’évêque diocésain consacre de manière publique et solennelle des femmes qui sont ainsi vouées au Christ dans la virginité de manière irrévocable, là « où Dieu les a semées ».

Elles ont pour mission première de veiller dans la prière, au service de l’Église, notamment de l’Église diocésaine à laquelle elles sont rattachées. Sans appartenance à une communauté religieuse, chacune vit et manifeste l’amour de l’Église pour son Époux selon son charisme personnel, dans une grande diversité d’âges, de situations, de professions, de spiritualités.

Depuis le concile Vatican II cet ordre ne cesse de refleurir.

 

 

La « consécration des vierges » est la plus ancienne forme de vie consacrée féminine. Elles étaient nombreuses dans les premiers siècles, consacrées à Dieu par l’évêque, vivant seules ou dans leur famille, et menant une vie de prière et de service. Le terme latin d’ « ordo » désigne ici une catégorie de fidèles à l’intérieur du peuple de Dieu.

Paris, Arch. Nat. Ms 1226, f°1
XIIIè siècle

Au moment des grandes invasions barbares, la vie monastique s’est développée avec la profession entre les mains d’une abbesse. La consécration des vierges est alors peu à peu tombée en désuétude. Elle a été remise en honneur récemment, par la réforme liturgique souhaitée par le concile Vatican II.

 

Qu’est-ce donc qu’une « vierge consacrée » ? Une femme, une baptisée, introduite par un rite liturgique public et solennel, toujours présidé par l’évêque, dans un état de vie définitif. Cette femme mène la vie consacrée à Dieu dans la vie séculière ordinaire, sans règle ni structure communautaires – ce qui la distingue d’une « religieuse ». Elle entretient un lien à la fois institutionnel et personnel avec l’évêque, seul responsable des vierges consacrées de son diocèse.

La candidate à la consécration prend l’engagement public de garder la virginité « pour le Royaume », pour s’attacher au Christ sans partage ; elle se donne de façon radicale, comme la Vierge Marie, corps et âme. La grande et belle prière du Ve siècle, que l’évêque prononce sur elle les mains étendues, est le sceau indélébile que Dieu pose sur cette donation. Consacrée à Dieu, cette personne devient alors le signe de l’amour que l’Église elle-même porte au Christ. Elle est consacrée pour cela : accueillir dans tout son être cette réalité mystique, ce « mystère », dont parle la Sainte Écriture : l’amour de l’Église-Épouse pour le Christ, son Époux. Elle reçoit le voile et l’anneau de cette alliance nuptiale.

   

Prière solennelle de la consécration des vierges
Calligraphie de Sr Mercédès, osb

 

Le rite comporte aussi la remise de la Liturgie des Heures, le livre de la prière de l’Église. Prier chaque jour est la première charge d’une vierge consacrée, son premier « service ». Un service quotidien de prière. Elle prête sa voix à l’Église qui loue Dieu et intercède pour le monde. Elle veille, prête à quitter ce qui passe pour aller à la rencontre du Seigneur.

La vocation de la vierge consacrée est ecclésiale : elle aime l’Église d’un amour inconditionnel, indéfectible, son Église locale, diocésaine, et l’Église universelle. Cet amour est au cœur de son appel. Chacune la sert, en concertation avec l’évêque, en fonction de ses charismes et de ses forces, tout en assumant son travail professionnel, en poursuivant sa formation spirituelle, en entretenant ses relations familiales et amicales.

 

En répondant en toute liberté et avec grande joie à cette vocation,
la vierge consacrée se donne au Christ d’un amour total et exclusif.
Le Christ est tout pour elle.
En même temps, elle devient aussi un don pour tout homme, toute femme,
qui lui est en vérité un frère, une sœur dans le Christ.

 

 

 

 

 

 

Documents

Album photo


 

 

 

L’ordo virginum dans le diocèse

 

Actuellement
nous sommes une douzaine de vierges consacrées.
Mgr Le Gall a chargé deux d’entre nous
d’assurer un service de coordination.
Il nous réunit deux ou trois fois par an.
Ces rencontres nous permettent
de recueillir les intentions de prière
que nous confie notre évêque
et de renforcer la communion entre nous.

 

 

 


Pour de plus amples renseignements
ou un contact
xxxxxxx chez gmail.com

 

 

 

Emission radio présence

en cours de publication

Liens