Le chemin synodal et ses différentes étapes

Si pour certains la démarche synodale ne fait que commencer et va s’intensifier dans les mois qui viennent, il est importe de faire connaître le déroulé de la démarche synodale ainsi que ce qu’il adviendra ensuite.

Une synthèse de groupe demande à être communiquée au 1er avril 2022 à SYNODE31 – mail : synode31@diocese-toulouse.com
Les synthèses reçues deviendront une synthèse diocésaine qui participera d’une synthèse nationale, puis continentale.
Contrairement à une impression immédiate : il ne s’agira pas d’un amoindrissement, mais bien d’une multiplication, d’un accroissement. Les petits ruisseaux font de grandes rivières !
 

Dès le mois de janvier 2022, nous indiquerons le processus de cette étape diocésaine (avec ses méthodes et les personnes impliquées) que nous appelons élaboration de la synthèse.

Elle se déroulera en trois temps :

  • le dépouillement des synthèses des groupes, à faire parvenir avant le 1er avril,
  • la rédaction de la synthèse diocésaine rendue publique, vers le 20 avril 2022,
  • la validation au sens de confirmation et acte d’authentification de ce que l’Esprit nous a fait vivre et nous appelle à vivre.

Cet acte comprend trois dimensions :

  • la réception  : nous recevons les fruits de ce qui a été donné d’expérimenter, d’accueillir, de partager
  • le discernement  : reconnaître les appels de Dieu. Quelle conversion ? Quels chemins nouveaux à parcourir ?
  • les assentiments  : nous reconnaissons des appels pour ce temps (église universelle, église diocésaine, nos communautés)

Cet acte du peuple de Dieu se vivra en trois moments :

  • en assemblée pré-synodale ou assemblée d’Église à l’église et à la maison diocésaine du Christ-Roi (le 23 avril après midi – ouverte à tous, comprenant les diverses catégories du peuple de Dieu)
  • lors d’une réunion du conseil presbytéral, le 6 mai
  • et lors d’une réunion du conseil diocésain de pastorale, le 14 mai


L’ensemble de ce processus à vivre nous est indiqué par le Secrétariat romain du Synode… pour ses grands axes, ses réalisations, les modalités et son état d’esprit.
Il s’agit bien de faire croître la communion entre tous, la participation des baptisés, la mission dans le monde.

Dans l’immédiat, il importe d’entrer dans la démarche synodale, de la vivre et d’inviter à la vivre. Il s’agit d’un chemin, à parcourir ensemble, avec d’autres. Nous devenons compagnons de route de ceux et celles que nous n’avons pas choisis. C’est un chemin à parcourir dans l’écoute du Seigneur, de sa Parole, de ce qu’il nous invite à découvrir pour grandir dans l’écoute mutuelle, dans la reconnaissance, dans une communion.
Quels nouveaux pas l’Église en ce temps est-elle appelée à faire ? C’est-à-dire quels pas sommes-nous, chacun, chacune, tous ensemble, appelés à faire ?

L’esprit synodal, nous le trouverons en faisant route avec les bergers, avec les mages à la rencontre du Christ à la crèche de Bethléem. Devenons leurs compagnons, ils sont nos guides.

Bon chemin synodal !
 

Michèle Maraval et P. Christian Teysseyre

 


Actualité publiée le 3 janvier 2022