L’Eglise catholique en Haute-Garonne

L'Église Catholique en Haute-Garonne
image du diaporama
Toulouse : la cathédrale Saint Etienne
image du diaporama
Les églises des Jacobins et Notre Dame la Daurade, au bord de la Garonne
image du diaporama
Bartimée et Quart Monde à Lourdes lors du rassemblement Diaconia 2013
image du diaporama
la première Journée Diocésaine des Jeunes le 21 mai 2011
image du diaporama
L’église Saint-Pierre-et-Saint-Phébade à Venerque
image du diaporama
Rassemblement liturgique à la cathédrale Saint Etienne
image du diaporama
L’église de Vigoulet-Auzil dans l’ensemble paroissial Lacroix Falgarde
image du diaporama
Saint-Bertrand-de-Comminges avec la cathédrale Notre-Dame
image du diaporama
Le parvis de la cathédrale Saint Etienne
image du diaporama
La "Messe Chrismale" réunit l’Eglise locale quelques jours avant Pâques
image du diaporama
La fête des peuples réunit chaque année les « communautés d’ailleurs » présentes dans le diocèse
angle arrondi angle arrondi angle arrondi angle arrondi

La newsletter gratuite

inscription newsletter

70 ans plus tard la Lettre pastorale de Mgr Saliège garde toute sa pertinence


Le 23 août 1942 Monseigneur Jules-Géraud Saliège, Archevêque de Toulouse, envoyait une lettre aux curés du diocèse pour qu’elle soit lue le dimanche dans toutes les églises. Dans la lettre l’évêque réagissait fortement contre le traitement infligés aux juifs.
Á l’initiative d’associations, de la Préfecture et de la Mairie, Toulouse a voulu honorer cette prise de position historique, et l’Église a voulu faire mémoire du témoignage de foi de son pasteur au service de tout homme. Dans le cadre des commémorations de l’année 1942, un moment inter-religieux a été célébré en hommage à Mgr Saliège, jeudi 13 septembre sur le parvis de la cathédrale Saint-Etienne à Toulouse. pendant ce moment la lecture, devant la stèle de Mgr Saliège, de la lettre pastorale du 23 août 1942, puis une cérémonie commémorative au monument du Mémorial de la Shoah, allées Frédéric Mistral.
Vendredi 28 septembre à 18h00 en la cathédrale Saint-Étienne, l’Église catholique à Toulouse fait mémoire du témoignage de foi de son pasteur au service de l’homme



Message de Mgr Le Gall, archevêque de Toulouse

Chers fidèles du Christ en notre Église de Toulouse,
Cette année voit la commémoration du 70ème anniversaire de la lettre pastorale de Mgr Jules-Géraud Saliège à ses diocésains. Cet événement a été si marquant à ce moment qu’il demeure vivace dans les mémoires. Á l’initiative d’associations, de la Préfecture et de la Mairie de Toulouse une commémoration de cet appel est prévue le 13 septembre. Nous y serons présents.
Il nous a semblé qu’il serait bon aussi que notre Église fasse mémoire du témoignage de foi de son pasteur, de la force évangélique pour le service de l’homme qui a suscité cet engagement, de la lumière du Christ par là dévoilée. Je vous invite à célébrer cet événement qui rejoint notre Église diocésaine dans son témoignage de foi aujourd’hui.
Dans cette mémoire, une célébration aura lieu le vendredi 28 septembre à 18h en la cathédrale Saint-Étienne dans la nef Raymondine, où se trouve un vitrail dont un panneau représente le cardinal Saliège devant la cathédrale.
En cette rentrée d’une année pastorale qui sera riche en événements d’Église, je vous convie à ce temps fort, ainsi qu’à ceux qui suivront.

+ fr. Robert Le Gall
Archevêque de Toulouse

Contenu de la lettre du 23 août de Monseigneur Saliège sur la personne humaine
Mes très chers Frères,
Il y a une morale chrétienne, il y a une morale humaine qui impose des devoirs et reconnaît des droits. Ces devoirs et ces droits, tiennent à la nature de l’homme. Ils viennent de Dieu. On peut les violer. Il n’est au pouvoir d’aucun mortel de les supprimer.
Que des enfants, des femmes, des hommes, des pères et des mères soient traités comme un vil troupeau, que les membres d’une même famille soient séparés les uns des autres et embarqués pour une destination inconnue, il était réservé à notre temps de voir ce triste spectacle.
Pourquoi le droit d’asile dans nos églises n’existe-t-il plus ?
Pourquoi sommes-nous des vaincus ?
Seigneur ayez pitié de nous.
Notre-Dame, priez pour la France.
Dans notre diocèse, des scènes d’épouvante ont eu lieu dans les camps de Noé et de Récébédou. Les Juifs sont des hommes, les Juives sont des femmes. Tout n’est pas permis contre eux, contre ces hommes, contre ces femmes, contre ces pères et mères de famille. Ils font partie du genre humain. Ils sont nos Frères comme tant d’autres. Un chrétien ne peut l’oublier.
France, patrie bien aimée France qui porte dans la conscience de tous tes enfants la tradition du respect de la personne humaine. France chevaleresque et généreuse, je n’en doute pas, tu n’es pas responsable de ces horreurs.
Recevez mes chers Frères, l’assurance de mon respectueux dévouement.
Jules-Géraud Saliège
Archevêque de Toulouse
23 août 1942
A lire dimanche prochain, sans commentaire.




Nous signalons sur ce sujet un livre particulièrement intéressant.

La Protestation - 23 Août 1942

Dans ce récit historique très bien documenté, on revit comme en direct la période tragique de l’occupation dans une proximité saisissante avec l’archevêque de Toulouse. On comprend, de l’intérieur, les sentiments, la réflexion et la foi qui l’animent jusqu’à la rédaction de sa lettre pastorale du 23 août 1942.
On croise de grandes figures comme Mgr de Courrèges, son évêque auxiliaire, ou Bruno de Solages, le recteur de l’Institut catholique, mais aussi des collaborateurs moins connus tels que l’abbé Gèze, à la Maison des oeuvres, ou Thérèse Dauty, du Comité catholique, qui visite les camps de Noé et du Récébédou.
L’auteur, Yves Belaubre, qui vit et travaille à Toulouse, est journaliste, auteur et scénariste. Il a mis tous ses talents au service de ce travail de mémoire original et bouleversant.
Yves Belaubre, « La protestation » 23 août 1942,
collection « Au vif de l’histoire » éd. Nicolas Eybalin,
296 p. 16 euros www.nicolas-eybalin.com


Regardez le reportage de France 3
du 22/08/2012 avec les interviews de M. Yves Belaubre et de Mgr le Gall


LA VILLE DE TOULOUSE REND HOMAGE AU CARDINAL SALIEGE
A l’occasion du 68ème anniversaire de la libération de la ville, la mairie de Toulouse a conçu, avec l’office de tourisme, un "guide-itinéraire", composé de 11 points remarquables de la Résistance toulousaine entre 1940 et 1944.
La plaquette du "circuit de mémoire" présente l’action des groupes et des grandes figures de la Résistance à Toulouse dont celle de Monseigneur Saliège : "Des enfants et des jeunes sont cachés dans des établissements religieux notamment avec le soutien de l’archevêque Saliège et du recteur de l’institut catholique, Bruno de Solages. De faux papiers sont fabriqués, de faux certificats de baptême sont produits... L’événement le plus marquant reste néanmoins la manifestation publique de l’archevêque Saliège qui dans sa lettre pastorale du 23 août 1942 lue dans tout le diocèse s’insurge contre le traitement que l’on fait subir aux Juifs."


Télécharger

Je vous écris à propos de cet article...

bouton radio modere priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?