Fête du Rosaire de la Vierge Marie

7 octobre 2018

Fête du Rosaire de la Vierge Marie

Pour la fête du Rosaire, une solennité liturgique, nous vous proposons de prier le Rosaire. Vous trouverez aussi en bas de cette page un florilège de prières pour la Sainte Mère de Dieu.

« Salut, Reine du Rosaire,
Douceur de la vie, Espoir du pécheur ! Vers toi, nous crions, ô Mère
Ô clémente et bonne, ouvre-nous ton cœur !

Mystères joyeux

ANNONCIATION
1. Souviens-toi de notre crainte Quand il faudra répondre à Dieu.
Apprends-nous, ô Vierge sainte, Le secret d’un « oui » joyeux.
VISITATION
2. Souviens-toi de la lumière Dans les yeux d’Élisabeth,
Son enfant tressaille en elle, Car le tien l’a visité.
NATIVITÉ
3. Souviens-toi de ceux qui naissent Pauvres et nus, mais fils de Dieu,
Car l’enfant de la promesse A choisi d’être l’un d’eux.
PRÉSENTATION
4. Souviens-toi de cette offrande Où la loi s’est accomplie ;
Dieu accueille dans son Temple Cet enfant qui est son Fils.
RECOUVREMENT
5. Souviens-toi des pas qui doutent Recherchant un Dieu perdu.
Ô Marie, viens à notre aide, Nous voulons trouver Jésus.

Mystères lumineux

BAPTÊME DU CHRIST
6. Souviens-toi de ce Baptême Où l’Agneau prit nos péchés ;
Avec toi, Vierge fidèle, Nous suivrons le Bien-aimé.
NOCES DE CANA
7. Souviens-toi du vin des Noces Vin de fête et chant de joie,
Tu redis à qui t’implore : « Faites comme il vous dira. »
ANNONCE DU ROYAUME
8. Souviens-toi de l’espérance Que Jésus a soulevée.
Quand beaucoup perdent confiance, Prie pour eux ton fils bien aimé.
TRANSFIGURATION
9. Souviens-toi de ceux qui veillent, Dont le cœur voit dans la nuit.
Comme toi, leur amour brille De l’éclat du Dieu de vie.
EUCHARISTIE
10. Souviens-toi de notre Maître A genoux, lavant nos pieds.
À l’Église, il va remettre Corps et Sang sa vie livrée.

Mystères douloureux

AGONIE
11. Souviens-toi de ceux qui meurent Désolés, abandonnés
Prie ton Fils quand vient cette heure : Qu’il les prenne en sa pitié.
FLAGELLATION
12. Souviens-toi que trop de haine Frappe encore trop d’innocents,
Que le monde a trop de chaînes, Trop d’horreurs et trop de sang.
COURONNEMENT D’ÉPINES
13. Souviens-toi de la couronne Qui blessait le front du Christ.
Sur les pauvres, pèsent encore La douleur et le mépris.
PORTEMENT DE CROIX
14. Souviens-toi de nos détresses, Quand bien lourde est notre croix.
Soutiens-nous de ta tendresse, Quand trop faible est notre foi.
CRUCIFIEMENT
15. Souviens-toi qu’à l’heure ultime Jésus sous remit à toi, Peuple immense et si fragile Dérouté devant sa croix.

Mystères glorieux

RÉSURRECTION
16. Souviens-toi que de la terre A surgi le Bien-aimé.
Chante encore l’amour du Père Pour son Fils ressuscité.
ASCENSION
17. Souviens-toi de son exode Quand il monte vers son Dieu.
Il prépare à tous les hommes Leur demeure dans les cieux.
PENTECÔTE
18. Souviens-toi de notre Église Dans le souffle de l’Esprit.
Qu’entre nous se réalise L’unité du corps du Christ.
ASSOMPTION
19. Souviens-toi de ceux qui meurent Quand la nuit ferme leurs yeux.
Toi, Marie, tu connus l’heure De l’éveil au jour de Dieu.
COURONNEMENT AU CIEL
20. Souviens-toi, Reine des anges Bienheureuse et glorifiée,
De nos chants, de nos louanges, De nous tous, tes fils, aimés.

 


Album photo


Actualité publiée le 3 octobre 2018

 

 

 

 

Qu’est ce que la fête du Rosaire ?

La fête du Rosaire se rattache initialement à la Confrérie du Rosaire, d’inspiration dominicaine, qui se proposait de diffuser la dévotion au chapelet. En 1571, le pape saint Pie V institua une fête de Notre-Dame de la Victoire, en action de grâce pour la victoire de Lépante remportée par don Juan d’Autriche sur les Turcs, victoire attribuée à la récitation du chapelet. Grégoire XIII lui donna le titre qu’elle porte aujourd’hui et la fixa au premier dimanche d’octobre. Obligatoire pour les seules églises où se trouvait érigée la confrérie du Rosaire, elle fut étendue à toute l’Espagne par Clément X. Sous Clément XI, elle devint universelle (1716), en mémoire de deux nouvelles victoires remportées sur les Turcs.

Et aujourd’hui, pourquoi fêter le Rosaire ?

Aujourd’hui, l’Église nous invite à découvrir la place de Marie dans le mystère du Salut en redisant sans cesse : « Je vous salue Marie, pleine de grâce… »
Marie a accepté d’être la mère de Dieu, lors de l’Annonciation, participant ainsi au mystère de la Rédemption. L’Ave Maria est constitué d’une salutation rappelant la visitation de l’Ange lors de l’Annonciation et d’une invocation pour confier à la Mère de Dieu la vie de ses fils aujourd’hui et à l’heure où ils rejoindront Dieu.