6ème semaine du Carême écologique : la charité

Avec la Commission diocésaine pour l’écologie

6ème semaine du Carême écologique : la charité

Au fil des semaines, le carnet de Carême diocésain nous propose de redécouvrir les vertus fondamentales de la vie chrétienne que nous sommes tous appelés à vivre pour nous conformer au Christ et revenir à l’Évangile. Cette semaine : la charité.

L’amour ne passera jamais.
1 Co 13, 8

 

Extraits du carnet de Carême écologique :

Témoignage

Ma conversion se faisait à petite échelle, je dirai au long cours dans mes gestes du quotidien.

Mais l’encyclique « Laudato Si’  » a introduit autre chose. J’ai ressenti alors le besoin d’être soutenue dans sa lecture afin d’en saisir toutes les dimensions. Une retraite mariant exercices de St Ignace et « Laudato Si’  » s’est présentée à moi : autant dire que c’était un appel clair ! Se retrouver face au texte du pape, dans la nature, sous le regard du Créateur, fut un moment de ressourcement et d’approfondissement sur des questions autour de l’écologie.

J’ai découvert entre autres que je pouvais m’appuyer sur un réseau de gens qui oeuvrent à leur niveau pour le respect de la création : cela m’a déculpabilisée de ne pas faire plus, de ne pas savoir comment faire plus… Bref ne pas tomber dans le défaitisme qui pourrait être une grande tentation !

Marie-Laure Pruilh

 

Méditation
par la Communauté des Xavières

 

« L’amour doit se mettre dans les actes plus que dans les paroles ».
St Ignace de Loyola, Exercices Spirituels n°230

« La charité est la voie maîtresse de la doctrine sociale de l’Église. (…) Pour l’Église – instruite par l’Évangile – l’amour est tout parce que (…) tout provient de l’amour de Dieu, par lui tout prend forme et tout tend vers lui. L’amour est le don le plus grand que Dieu ait fait aux hommes, il est sa promesse et notre espérance. »
Benoit XVI, Caritas in veritate, §°2

À la Cène Jésus remet sa vie par amour. « Il nous aima jusqu’à l’extrême  » (Jn 13, 1). Il y a une parole forte : «  ceci est mon corps, mon sang, donnés pour vous », et un geste simple : du pain, du vin partagés. À Emmaüs, le geste seul permettra aux disciples de reconnaître Jésus.
Avec le Christ, je peux faire de mes gestes des mots de charité pour que la vie grandisse, en et pour tous.


 

► En quoi est-ce que l’écologie intégrale, c’est-à-dire ma relation à Dieu, à moi-même, aux autres et à la Création, m’invite à vivre cette vertu au quotidien ?

► Comment est-ce que l’exercice de la Foi dans ma vie chrétienne vient nourrir un changement de mon mode de vie pour renouveler ces quatre relations ?

 

Accéder ici au carnet de Carême en ligne
Actualité publiée le 29 mars 2021