Une neuvaine à saint Joseph, à compter du 10 mars 2021

Année spéciale Saint-Joseph

Une neuvaine à saint Joseph, à compter du 10 mars 2021

« Faire une neuvaine », c’est vivre une prière continue personnelle ou communautaire pendant 9 jours dans une intention particulière donnée, souvent en demandant l’intercession d’un saint. Ce peut être 9 jours préparatoires à une fête, ce qui sera le cas pour cette neuvaine priée ici du 10 au 18 mars 2021, comme préparation à la solennité de saint Joseph, le 19 mars. 

Il s’agit donc d’une préparation spirituelle, de nous disposer le cœur à ce que nous serons amenés à célébrer. L’essentiel ce n’est pas d’accomplir un parcours obligé constitué de prières à dire mais, par ce moyen, de porter notre attention à une facette du mystère de Dieu dévoilé, d’entrer dans la prière. Il y a bien sûr dans ces neuf jours une répétition dans la démarche de prière qui vient souligner le besoin de reprendre, de reformuler, de s’approprier… de croître en fidélité ; une progression qui déroule un chemin pour aller au cœur de la fête.

Pourquoi 9 jours ? Le chiffre 9 (10-1) vient signifier que nous sommes dans l’attente et l’espoir du jour suivant, de ce qui nous sera donné.

Ainsi, chaque jour, une dimension de la vie et de la mission de saint Joseph nous sera donnée à regarder, proposée à notre méditation.

***

Cette proposition a été élaborée pour un sanctuaire du diocèse de Toulouse. Elle peut être mise en œuvre dans un temps de célébration (1/2 heure), aussi bien en groupe ou qu’individuellement.

On trouvera d’abord le schéma de déroulement, puis les éléments pour chacun des jours.

 

Déroulement
 

+ Au nom du Père et du fils et du Saint-Esprit

Chaque jour :
Prière d’ouverture : Dieu tout-puissant, à l’aube des temps nouveaux, tu as confié à saint Joseph la garde des mystères du salut ; accorde maintenant à ton Église, toujours soutenue par sa prière, de veiller sur leur achèvement. Par Jésus Christ, ton Fils, notre Seigneur et notre Dieu. Amen.

Chant : Dieu t’a choisi (W 68-1a) Lucien Deiss (ici)

Le jour de la neuvaine

  • Jour de la neuvaine : annonce du thème
  • Parole de Dieu : lecture d’un verset de l’Écriture en rapport avec le thème
  • Enseignement sur le thème du jour (10 à 15 minutes)
  • Invocation à Saint-Joseph sur le thème du jour, reprise par l’assemblée

 
Prions par l’intercession de saint Joseph (on peut dire cette prière, souvent rencontrée dans le cadre de neuvaine à saint Joseph) :

« Je vous salue, Joseph, Vous que la grâce divine a comblé. Le sauveur a reposé dans vos bras et grandi sous vos yeux. Vous êtes béni entre tous les hommes, et Jésus, l’enfant divin de votre virginale épouse, est béni. Saint Joseph, donné pour père au Fils de Dieu, priez pour nous, dans nos soucis de famille, de santé et de travail, jusqu’à nos derniers jours, et daignez nous secourir à l’heure de notre mort. Amen. »

  • Une intention de prière pour telle catégorie de personnes (ou pour vivre dans telle attitude) est proposée.
  • Récitation du Notre Père

Prière :

Dieu qui mène toute chose avec sagesse par des chemins qui ne sont pas les nôtres, tu as demandé à Joseph, le charpentier de Nazareth, de prendre pour épouse la mère de ton Fils. Fais qu’en nous tenant ici-bas sous sa protection nous l’ayons pour intercesseur dans le ciel. Par Jésus Christ, ton Fils, notre Seigneur et notre Dieu. Amen.

 

 

Premier jour :
Joseph dans le dessein du Père

 

Parole de Dieu : 

« Tu lui donneras le nom de Jésus (c’est-à-dire : Le-Seigneur-sauve), car c’est lui qui sauvera son peuple de ses péchés. » Mt 1, 21.

 

Enseignement méditation

« Joseph est l’homme par qui Dieu prend soin des commencements de l’histoire de la rédemption », écrit le pape François dans la Lettre : "Avec un cœur de Père" qu’il nous a donnée en cette année qu’il a voulue consacrée à Saint Joseph. « La grandeur de saint Joseph consiste dans le fait qu’il a été l’époux de Marie et le père adoptif de Jésus. Comme tel, il « se mit au service de tout le dessein salvifique », comme l’affirme saint Jean Chrysostome ». Ainsi le dessein du Père sur Joseph est qu’il soit pleinement le mari de la fille d’Anne et de Joachim, et le père humain de Jésus.

Les récits des Évangiles de l’enfance témoignent que les parents de Jésus se conformaient strictement aux usages de leur peuple et de leur époque, et que les épreuves ne leur ont pas manqué ! « Il résulte de tous ces événements que Joseph a été appelé par Dieu à servir directement la personne et la mission de Jésus en exerçant sa paternité. C’est bien de cette manière qu’il coopère dans la plénitude du temps au grand mystère de la Rédemption et qu’il est véritablement ministre du salut », écrit encore le pape François.

Mais, si la mère de Jésus a été choisie et préparée de toute éternité - comme l’indique par exemple la doctrine de l’Immaculés Conception. Joseph, comme chacun d’entre nous, participe au dessein de Dieu. Il y participe comme époux de Marie. Marie et Joseph se sont choisis eux-mêmes, dans une obéissance totale à leur religion, et Dieu a confirmé ce choix en les donnant l’un à l’autre : « Joseph, fils de David, ne crains pas de prendre chez toi Marie, ton épouse... » En revanche, comme l’écrit le pape François : « Dans chaque circonstance de sa vie, Joseph a su prononcer son "fiat", tout comme Marie à l’Annonciation, et comme Jésus à Gethsémani. »

Ce que nous retiendrons du dessein de Dieu sur Joseph, c’est le total respect que Dieu montre vis-à-vis de la liberté de Joseph, qui va effectivement épouser la femme qu’il a choisie, et la totale confiance qu’il fait à Joseph pour assumer la responsabilité de celui-ci vis-à-vis de son épouse et de leur fils. Le dessein éternel de salut de Dieu s’accomplit mystérieusement à travers les choix de la liberté humaine. Cela ne nous dit-il pas quelque chose de notre vocation ?

 

Invocation :</