Un Carême pour grandir et faire grandir l’Église !

Denier 2022

Un Carême pour grandir et faire grandir l’Église !

En ce début de Carême 2022, le diocèse de Toulouse lance comme chaque année la campagne de collecte du denier. Cette année, saint Thomas d’Aquin et sainte Germaine de Pibrac, deux saints emblématiques de la région, accompagnent la collecte dans nos paroisses. Comme eux, nous pouvons faire grandir l’Église en nous engageant aux côtés du Christ et en contribuant au denier du culte.

 

Pourquoi donner au Denier ?

Le Denier est une appellation ancienne qui aujourd’hui désigne la participation financière de chaque baptisé à la vie de l’Église. Il sert à rémunérer les 255 prêtres, laïcs en mission et salariés du diocèse de Toulouse. Grâce aux fidèles-donateurs, l’Église peut célébrer les sacrements, assurer le catéchisme des enfants et les groupes d’aumônerie de jeunes, animer des groupes de prière et d’entraide envers les plus démunis, proposer des pèlerinages… bref, permettre à chacun de vivre sa foi et d’accueillir le Christ-Sauveur dans sa vie.

Les ressources de l’Église ont été durement affectées par la crise sanitaire. Votre offrande, seule source de revenus pour notre diocèse, nous aide à répondre à nos besoins grandissants et nous permet ainsi d’accomplir notre mission. Car « plus l’Église sera grande, mieux elle pourra accueillir, transmettre la Parole de Dieu, soulager et accueillir ceux qui cherchent Dieu. » assure notre archevêque Mgr de Kérimel, dans le courrier envoyé à tous les donateurs du diocèse ces jours-ci.
Donner au denier, un acte essentiel et complémentaire de notre engagement de baptisé

Savez-vous que seuls 32% des catholiques pratiquants donnent au denier1 ? Et que le nombre de donateurs sur notre diocèse diminue chaque année ? Beaucoup de baptisés participent à la vie de l’Église en donnant de leur temps à leur paroisse. Cet engagement est bien sûr essentiel, la participation au denier est quant à elle complémentaire et indispensable. Donner au Denier, c’est déjà faire rayonner l’Amour de Dieu dans notre paroisse et aux périphéries.

En cette période de Carême où nous sommes invités à jeûner, prier et partager avec les autres pour se rapprocher de Dieu, le diocèse appelle les fidèles à participer au denier de l’Église. Nous avons choisi pour cela de prendre exemple sur deux saints de la région, dont les destins sont aussi distincts qu’édifiants :

  • Saint Thomas d’Aquin, célèbre philosophe dominicain du XIIème siècle et Père de l’Église, grand théologien des liens entre la foi et la raison, qui est enterré sous la dalle du Couvent des Jacobins à Toulouse.
  • Sainte Germaine de Pibrac, pieuse bergère qui a vécu au XVIIème siècle. Malade, handicapée et décédée à 22 ans, plusieurs miracles et guérisons lui sont attribués. Le Sanctuaire Sainte Germaine de Pibrac attire chaque année des centaines de pèlerins, depuis trois siècles.

Nous faisons partie de la même Église que ces figures à la fois humbles et prestigieuses. Avec ces saints que nous aimons, en accomplissant toute chose avec amour, nous avons cette même vocation à faire grandir l’Église et à intensifier notre communion avec Dieu !

Alors, merci par avance pour votre générosité !


Le service donateurs du diocèse de Toulouse
05 61 14 82 74

 

1 Selon une étude IPSOS « Les différents types de dons au sein de l’Église catholique » réalisée en septembre 2021 pour la Conférence des évêques de France.

 

En pratique : comment donner ?
- En ligne, pour un don ponctuel ou régulier, sur notre plateforme sécurisée : http://www.mondenier.com
- Par courrier : chèque à l’ordre de l’Association diocésaine de Toulouse, à faire parvenir à

Village Philoté – Maison des services diocésains
Service donateurs
28 rue de l’Aude
31500 Toulouse

Et pourquoi pas donner… plus ?
Si vous êtes imposable, la déduction fiscale pour les dons effectués du 2 juin 2021 au 31 décembre 2022 à une association cultuelle passe de 66 à 75%. Pour un même don de 100€, celui-ci vous revient à 25€, contre 34€ auparavant. C’est peut-être l’occasion de donner davantage ?

 


Actualité publiée le 9 mars 2022