Saint Dominique... le début d'une aventure à Toulouse !

8 août 2021

Saint Dominique... le début d’une aventure à Toulouse !

Il y a 800 ans, le 2 mars 1215, Dominique de Guzman, qui deviendra saint Dominique, implantait à Toulouse une petite communauté de cinq frères « prêcheurs », place du Parlement dans la maison Seilhan. C’est à ce moment-là que l’aventure dominicaine a commencé à Toulouse.

En 1215, Dominique de Guzman et ses cinq frères « prêcheurs » rencontrent l’évêque Foulques de Toulouse qui les prend sous sa protection. Il confie alors à Dominique l’église de Saint Romain, rue Saint Rome, au cœur de la cité hérétique.

Avec d’autres frères qui s’engagent à le suivre, ils mènent une vie commune selon la règle de Saint Augustin, une vie simple à l’image de celle du Christ, détachée de tout bien, dans la prière, et en prêchant à pied la Bonne Nouvelle.

Deux ans plus tard, revenu d’un voyage à Rome, Dominique décide d’annoncer l’Évangile au monde et donc de disperser sa communauté, d’où l’essor international qu’on lui connaît aujourd’hui (on compte 6000 frères prêcheurs). Plus de huit cents ans plus tard, le rayonnement des Dominicains se poursuit, toujours intimement lié à l’histoire de la ville.

***

 

 

 

 

En 2015, pour commémorer les 800 ans de l’entrée de Dominique dans la cathédrale de Toulouse, deux reliquaires ont été portés en procession : l’un, provenant de Fanjeaux (Aude) datant du XVIIème siècle, est un buste en bois contenant un fragment d’os authentique du saint, tandis que l’autre, prêté par les moniales de Prouilhe, contenait un tissu porté par Dominique.

 

 


Actualité publiée le 3 août 2021