Edito de décembre 2022

Témoignage sur l’assemblée diocésaine à Pibrac les 15 et 16 octobre 2022

 Notre Évêque nous a invités à réfléchir pendant 2 jours autour de la question : "Quels projets, quelles idées, quels rêves avons-nous envie d’explorer pour devenir concrètement dans le diocèse de Toulouse une Église "famille de Dieu" en mission dans le monde ?"
 Nous avons ainsi été invités à "malaxer", sous diverses formes souvent innovantes, cette interpellation pendant tout le week-end afin d’écouter et de discerner ce que Dieu veut pour notre diocèse.
 Notre nouvel Évêque s’est positionné à la fois comme la tête et comme un simple membre du corps de cette Église diocésaine. C’est une posture qui n’est pas facile, mais qu’il semble adopter sans peur et avec réussite : qu’il en soit remercié.
 Nous étions pratiquement 800 personnes : une image en taille réduite de la "famille de Dieu" dans sa diversité. Diversité des provenances (urbain/rural), des vocations (prêtes, séminaristes, religieux-ses, laïcs), des engagements (paroisses/mouvements) mais aussi des sensibilités et points de vue. Cette diversité est devenue une richesse. Richesse qui nous a nécessairement invités à nous déplacer, physiquement bien sûr, mais surtout intérieurement afin d’être à l’écoute, ouvert et disponible à l’autre. De l’extérieur on aura pu dire regardez comme ils s’aiment.
 Quelle belle expérience que cette "marche dialoguée" à la manière des disciples d’Emmaüs. 2 par 2 avec le frère que la providence nous a donné, pour un temps aussi bref qu’intense, nous l’avons écouté dans sa prière personnelle et lui avons fait part de la notre. Et puis on s’est quitté. De cette écoute et de cette séparation il reste au fond de nous une empreinte indélébile et une richesse d’avoir pu récolter ce qui rend notre cœur brûlant et nous engage mais aussi ce qui nous ralentit dans la Mission.

Quelques phrases prononcées par notre Evêque qui nous ont marquées :

- La Pauvreté est le socle de la vertu Espérance ; plus on est riche moins on espère.

- L’Église ne peut entrer dans ces peurs (les peurs païennes) mais doit porter la confiance en retour de la confiance que Dieu nous témoigne.
- L’Église doit accepter d’être pauvre, les écritures parlent bien de l’Esprit Saint "Père des Pauvres". et c’est bien la leçon de Sainte Germaine de Pibrac..
- Dans la tempête et sur l’eau Pierre commence à s’enfoncer lorsqu’il quitte le regard de Jésus pour voir ses pieds.
- Jésus-Christ est notre rocher inébranlable
Au sujet de l’affectation des prêtres :
- Il n’y aura certainement pas de répartition égalitaire sur le territoire du diocèse, il faudra plutôt développer une pastorale missionnaire.
- Les jeunes sont l’avenir de l’Église, oui mais il ne faut surtout pas oublier qu’ils sont aussi le présent de l’Église.
- Il faut des communautés vivantes, rayonnantes et pas qui regardent uniquement le passé. Donc il faut reprendre l’initiative et ne pas s’enfermer dans le regard tourné vers l’arrière dans lequel on retrouve aussi le scandale du péché dans l’Église.
- Notre mission c’est d’être humblement visibles.
- Notre défi : que tous puissent dire voyez comme ils s’aiment.

 

 

  • Secrétariat

    Horaires & contacts

    Lire l'article
  • Idée de sorties

    Films & spectacles à découvrir

    Films et spectacles d’inspiration chrétienne

    Lire l'article